Filinfo

Botola

Botola D1. Raja: Adil Kerrouchi renouvelle son contrat avec les Verts

© Copyright : DR
Le Raja et son latéral gauche Adil Kerrouchi ont trouvé terrain d'entente pour un renouvellement de contrat. L'international marocain était libre de tout engagement cet été. A 35 ans, le club vert lui refait confiance pour deux saisons supplémentaires.
A
A

Adil Kerrouchi n’ira nul part. Le latéral gauche du Raja, adulé par les supporters a préféré ne pas quitter le nid et renouveler son contrat pour deux saisons supplémentaires.

Le joueur de 35 ans était libre de tout engagement après la fin de saison, son renouvellement et exigences financières ont retardé son retour au sein du groupe, mais avec l’arrivée de M’hamed Fakhir, tout semble rentrer dans l’ordre au sein du club.

Une suite de bonnes nouvelles donc pour les supporters verts, car après que les choses se soient éclaircies au niveau de la direction technique, et du staff avec la nomination de Fakhir à la tête du club, le club réussi à convaincre Adil Kerrouchi, qui est une valeur sûre du championnat national.

Par Nassim Elkerf
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola 2e journée
Botola 2e journée

Vidéo. Pas de vainqueur entre le Raja et le HUSA

Botola 2e journée
Botola 2e journée

Suivez en direct: HUSA-Raja à 16h

Botola 8e journée
Botola 8e journée

Vidéo. Tous les buts de la 8e journée


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Des à-côtés de Maroc-Cameroun

Le Maroc va à la CAN 2019

Les ambitions de Bounou deviennent réalité

Le foot anglais abat les barrières sexuelles

Le plan B de Naciri pour imposer Benzarti

Qui succédera au Raja de Casablanca?

HUSA-Raja, le choc du week-end

Neymar remonté contre la presse

La presse camerounaise sereine

Un week-end avec plusieurs finales