Filinfo

Botola

Botola D1: Raja. Garrido: "Comment Erraki peut se blesser sans s'entraîner, ni jouer?"

© Copyright : DR
Les joueurs du Raja ont repris les entraînements et ont même battu le DHJ ce mardi. Mais l'entraîneur du club, Juan Carlos Garrido n'a toujours pas digéré la grève entamée par les joueurs il y'a près de 10 jours et a incendié son capitaine en conférence de presse.
A
A

Pour le compte de la 11e journée, le Raja a battu le DHJ (3-2) ce mardi soir à Rabat. Une victoire qui vient après une semaine marquée par six jours de grève des joueurs qui exigeaient que des primes soient versées avant de reprendre leur travail. 

Malgré les 3 points de la victoire, l'entraîneur Garrido gardait toujours la mine des mauvais jours à l'issue du match. En conférence de presse, on a su pourquoi. "On a gagné, c'est bien mais on a mal joué. Il n'est pas normal qu'on joue ainsi si on veut remporter le titre en fin de saison, c'était approximatif. Je félicite les joueurs présents aujourd'hui, surtout Iajour, Yamiq et Douik qui a joué son premier match en pro" a-t-il déclaré avant de hausser le ton en ressortant le sujet des grèves.

"Ce qui est arrivé la semaine dernière est inacceptable. Nous tous, on joue et on travaille pour le Raja. Joueurs, staff et dirigeants travaillent pour rendre ce public heureux en gagnant nos matchs. On a des avocats pour régler les autres volets, nous on doit se concentrer sur notre football et on doit être au niveau, et les grèves ne nous aideront pas, tout au contraire" affirme Garrido avant d'incendier son capitaine et la star de l'équipe.

"Erraki n'est pas là aujourd'hui, pourtant il doit l'être. Le staff médical m'affirme qu'il n'est pas blessé alors que lui il dit que c'est le cas. D'ailleurs comment un joueur peut se blesser en refusant de s'entraîner et en ne jouant aucun match? C'est d'ailleurs le même cas pour Hafidi et ces comportements leurs porteront préjudice" a-t-il conclu. 

Durant la semaine de grève, on rappelle qu'Erraki avait ajouté son grain de sel en demandant que le club lui paye une prime spéciale "de titre majeur" estimée à 500.000 dirhams selon une clause qui figure dans son contrat. Concernant le cas Hafidi, nos sources proches du joueurs nous confient qu'il a bel et bien l'accord du staff médical de l'équipe nationale, pour ne pas prendre part aux prochains matchs afin de se remettre de sa blessure avant le CHAN. 

Par Nassim Elkerf
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola 5ème journée
Botola 5ème journée

Vidéo. Le HUSA et la RSB sans solutions

Botola 5ème journée
Botola 5ème journée

En direct: RSB-HUSA à 18h

Botola 5ème journée
Botola 5ème journée

Vidéo. 20min : les affiches de samedi


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Mais pourquoi choisissent-ils le Maroc?

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Kiosque

La Cour des comptes scrute l'argent du sport

Le Raja cherche à renflouer ses caisses

La VAR bientôt dans cinq stades marocains

Offre stratosphérique de MBS pour Manchester

Le Caire ne plaît plus à Ahaddad

Le MAT veut traîner le Raja devant le TAS

La FRMF cherche match amical en Europe

Les Merengues ploient sous la crise

Une 5e journée de Botola étalée sur 3 jours

Le Maroc combatif aux JO de Buenos Aires