Filinfo

Botola

Exclu360. la lettre de démission de Said Hasbane

© Copyright : DR
Exclu360. Nous nous sommes procuré un exemplaire de la lettre de démission de Said Hasbane, le dernier président en date du Raja.
A
A
Le360 Sport s’est procuré un exemplaire de la lettre de démission de Said Hasbane. Datée du 31 mars, elle est adressée aux adhérents du club.

Hasbane y explique que sa décision, «volontaire et personnelle» est motivée par de nombreuses raisons. Il affirme qu’une minorité d’adhérents lui met des bâtons dans les roues et continue de soutenir «les vrais responsables de la crise sans précédent de notre club».

Il rappelle la situation «catastrophique» dans laquelle il a trouvé le Raja, et insiste sur le fait qu’il n’en est pas responsable. Hasbane estime que son bureau dirigeant et lui ont réussi à «stabiliser et rationaliser les dépenses et chercher de nouveaux supports financiers» afin de contrer la crise «héritée».

Il affirme ne plus être en mesure d'apporter une valeur ajoutée au club, tout en remerciant tous ceux qui l'ont soutenu en déclarant être à la disposition de son club.

 

jcrop-preview

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola surendettement
Botola surendettement

Comment la FRMF fait couler les clubs marocains

Botola Raja
Botola Raja

Pourquoi Benhalib est-il suspendu par son club?

Botola crise du raja
Botola crise du raja

Ziyat a été imposé président du Raja par Aouzal


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Voici les conditions du retour des tifos dans les stades

Tanger va-t-il éliminer le Zamalek?

Les réserves d’Infantino sur le Mondial 2030

Cristiano Ronaldo ou «Monsieur Finales»

Le mercato non prolongé cette année

La Coupe du monde des clubs au Maroc?

L’OCS ne paiera pour ses hooligans

Gerard Piqué, le futur président du Barça

La ville ocre, capitale du football mondial

Les arbitres marocains à l'heure de la high tech