Formulaire de recherche

Hooliganisme à El Jadida et Beni Mellal

Stade El Abdi DHJ-Raja

© Copyright : DR

Posté le 23/04/2018 à 23h08 par Ismail El Fassi

Kiosque360. Des affrontements ont éclaté dans deux villes ce week-end après la fin du match entre le Raja et le DHJ et celui qui a opposé Beni Mellal à Berrechid en Botola D2.

Le hooliganisme refait surface dans nos stades. Dans un article publié dans le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia daté du 24 avril, on apprend que la ville d’El Jadida et celle de Beni Mellal ont connu des évènements regrettables durant le week-end dernier. Les deux villes abritaient deux matchs au sommet, le premier en première division entre le Raja de Casablanca et DHJ, et le second opposant les leaders de la Botola 2, le Youssoufia Berrechid et le Raja de Beni Mellal.

Même si les forces de l’ordre ont essayé de garder le public du Raja à l’intérieur de l’enceinte du stade «El Abdi» à El Jadida, après la fin de la rencontre, les affrontements n’ont pas pu être évités. Le quotidien raconte que les Rajaouis n’ont pas pu trouver des bus pour les ramener à Casablanca devant le stade, avant qu’ils ne se dirigent vers le centre-ville. Sur place, le public Doukkali était en train de fêter cette victoire précieuse dans la dernière ligne droite du championnat.

C’est à ce moment-là que les affrontements ont éclaté ce qui a causé plusieurs dégâts matériels. Plusieurs supporters des deux côtés ont été interpelés, suite à une intervention des forces de l’ordre. Ces dernières ont même insisté auprès de chauffeurs de bus de la gare routière pour transporter immédiatement les Rajaouis vers Casablanca et ont veillé au bon déroulement de l’opération.

Dans l’autre match, qui opposait le dauphin de la Botola D2, à savoir le Raja de Beni Mellal, au leader, le Youssoufia Berrechid (1-1), le petit stade local a accueilli quelque 12.000 personnes pour ce choc au sommet. Des supporters locaux ont même fait irruption sur la pelouse, avant d'être interpelés par la police, qui a arrêté une personne munie d’une arme blanche. Après la rencontre, les forces de l’ordre ont été visées par le public à l’extérieur du stade.

Le quotidien rapporte aussi que sur une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, on peut voir qu’une voiture de la police a été prise pour cible en plus de quelques véhicules caillasses dans les parages du stade.

Posté le 23/04/2018 à 23h08 Par Ismail El Fassi