Filinfo

Botola

Info360. René Girard, l'homme qui valait un milliard

© Copyright : DR
Le différend qui oppose Said Naciri à René Girard est loin d'être résolu. Le poker-menteur orchestré par le président du Wydad risque fort de se régler au tribunal avec à la clé un pactole pour le Français et son staff.
A
A

Le conflit entre Said Naciri et René Girard s'éternise. Malgré les dires du président du Wydad, l'entraîneur français n'a pas démissionné et ne compte pas le faire. Résultat, le WAC est dans l'impasse et ne peut engager Faouzi Benzarti. Ce jeudi c'est d'ailleurs Moussa Ndao qui officie sur le banc des Rouges à Oued Zem en match en retard de Botola.

Même si Naciri essaye par tous les moyens de se séparer de Girard, l'ancien nantais est un coriace déterminé à faire valoir ses droits. Si par la force des choses Girard est rentré en France il est décidé à obtenir gain de cause dans cette affaire. 

Lire aussi: Info360. La vérité sur le départ de Girard

Alors que son staff et lui disposaient d'une enveloppe de 400 000 dirhams mensuels pour diriger le WAC, René Girard refuse de s'asseoir sur ses indemnités de départ (forcé).

La jurisprudence fait qu'un entraîneur étranger limogé, qui décide d'entamer une procédure juridique auprès de la FIFA, peut prétendre jusqu'à 2 ans de contrat. Ce fut le cas lorsque le Raja de Casablanca s'est séparé du Néerlandais Ruud Krol.

En ce qui concerne l'actuel entraîneur du WAC, qui se réserve le droit dre saisir l'instance dirigeante du football mondial, ou le tribunal arbitral du sport (TAS), le montant à payer avoisine le milliard de centimes. 

En effet, si Naciri et Girard vont au bout du conflit, le WAC pourrait être contraint à payer au moins 9 600 000 dirhams au Français à titre d'indemnités de licenciement pour lui et ses adjoints. Une somme qui manifestement a fait réfléchir le président du Wydad qui multiplie les déclarations contraires ces derniers jours dans les médias marocains. Le feuilleton continue...

 

 

 

 

Par Daoud Lasmar
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola Wydad
Botola Wydad

Info360. Benzarti sur le banc du WAC dès jeudi

Botola Wydad
Botola Wydad

Le WAC, Girard, Naciri, Al Ahly... les confessions de Benzarti

Botola Wydad de Casablanca
Botola Wydad de Casablanca

Info360. La vérité sur le départ de Girard


1 commentaires /

  • Beau Benal
    Le 29 Nov. 2018 à 14h20
    le coach Tunisien va coûter très cher au Wydad a cause de lui c'est le bordel il a semé la merde
    déjà pour son premier contrat il est parti voilà qu'il revient pour semer une autre merde
    mai vremen ce president Naciri il n'a rien compri le coach il na meme pas caocher alor qu'il
    le vire ce coach Tunisien port malheur sauve qui peu vive le Wydad
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

L’officialisation de Benzarti en cours

L’Afrique du Sud s’active pour la CAN 2019

Doha sort le chéquier pour Raja-ES Tunis

Les Lions du Cameroun privés de CAN 2019?

Raja-ES Tunis à Radès ou à Doha?

Le dossier du Maroc pour la CAN 2019 est prêt

Détournement de fonds à la fédé de basket?

Trop chers footballeurs

Vers la fin du conflit Garrido-Safri?

Qui pour remplacer Fakhir?