Filinfo

Botola

Les Militaires prêts à mettre le prix pour Iajour

© Copyright : Adil Gadrouz
Mouhçine Iajour serait la grande priorité de l'AS FAR. Le club de Rabat serait prêt à proposer un montant fou pour attirer l'attaquant du Raja.
A
A

Les responsables de l’AS FAR sont tentés de faire venir Mouhçine Iajour le buteur du Raja. Ils seraient prêts à en offrir 3 millions de dirhams. Le contrat du joueur avec les Verts expire en fin de saison.

C’est Carlos Alós, l’entraîneur espagnol des Militaires, qui aurait demandé aux dirigeants de l’AS FAR de faire du joueur leur priorité dans le secteur offensif lors du prochain mecato.

Les dirigeants du Raja, eux, négocient toujours une prolongation pour deux saisons avec le deuxième meilleur buteur de la Botola (14 réalisations).

 

 

 

 

 

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola AS FAR
Botola AS FAR

Abderrahim Taleb prend les commandes de l'AS FAR

Botola Wydad de Casablanca
Botola Wydad de Casablanca

De Benzarti à Benzarti, la saison mouvementée du WAC

Botola 29e journée
Botola 29e journée

La FRMF donne raison au Raja


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

44 matchs avec les Lions de l'Atlas et s'en va

La CAF entre de nouveau en ligne pour WAC-EST

Les acteurs du football national en conclave

De Ligt toujours dans le viseur du Barça

Nouvelle course d'obstacles pour El Guerrouj

Ce que coûtera le limogeage de Renard à la FRMF

L'Espérance mise sur Benzarti contre le WAC

L'OM va-t-il renvoyer ADil Rami?

Les coaches locaux diagnostiquent les Lions

Place au verdict sur le scandale de Radès