Filinfo

Botola

Loi sur les joueurs étrangers: le courrier qui accable Ben Malango

© Copyright : DR
Le transfert de Ben Malango vers le Raja de Casablanca est toujours sujet à controverse. Selon un courrier adressé par la Fédération congolaise de football à son homologue marocaine, le joueur ne remplit pas les critères requis pour évoluer au Maroc. Détails.
A
A

Que vont faire le Raja de Casablanca et Ben Malango? Depuis l'arrivée du Congolais au Maroc, des doutes persistent sur la légitimité de son transfert. Dernier épisode en date, un courrier envoyé par la FECOFA (Fédération congolaise de football) à la FRMF, qui atteste que le joueur n'a joué que cinq matchs avec sa sélection (une rencontre avec l'équipe A et quatre avec les locaux).

Or, le règlement de la FRMF est clair à ce sujet, les joueurs étrangers doivent avoir disputé un minimum de 10 matches en sélection nationale pour rejoindre un club professionnel marocain. Une disposition que la FRMF n'a pas respecté quand elle a donné son aval au transfert de Malango du TP Mazembe vers le Raja de Casablanca.

lettre ben malango
© Copyright : DR

Pour rappel, en 2015, la Fédération royale marocaine de football avait décidé de durcir le ton en ce qui concerne l’engagement des joueurs étrangers dans les clubs marocains. 

La loi stipule que les joueurs étrangers doivent répondre à un certains nombres de conditions pour pouvoir jouer en Botola. Pour les clubs de première division, leur présence est limitée à quatre. Deux d'entre eux doivent impérativement avoir au moins 10 sélections nationales à leur actif (entre l'équipe A et A') et les deux autres, au moins 10 rencontres avec leurs sélections U23.

En 2018, cette loi a été modifiée. La FRMF a ajouté une nouvelle condition. Les joueurs doivent désormais avoir avoir joué dix matches internationaux durant les trois dernières années avant la signature de leur contrat. 

Depuis son application, cette loi sur les joueurs étrangers a suscité de nombreuses polémiques. Si l'argument principal avancé par l’instance footbalistique marocaine est la volonté de maintenir un haut niveau de compétitivité de Botola en ne faisant signer que de joueurs étrangers talentueux tout en favorisant la progression des joueurs marocains, plusieurs clubs du Royaume n'adhèrent pas à ces exigeances, appelant ainsi l’instance fédérale à revoir à la baisse le nombre des matches exigés ou bien supprimer complètement cette règlementation. 

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola Raja de Casablanca
Botola Raja de Casablanca

Officiel: Sellami et Safri débarquent chez les Verts

Botola Raja de Casablanca
Botola Raja de Casablanca

Officiel: le Raja se sépare de Patrice Carteron

Botola Raja de Casablanca
Botola Raja de Casablanca

Le successeur de Carteron connu ce soir?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Dans mon pays, on ne m’a pas rendu justice

Ce que le derby Raja Vs Wydad dit de nous

Non, il ne faisait pas “trop chaud” à Doha

Gullit ne comprend rien aux Marocains

Kiosque

Halilhodzic règle ses comptes

L'athlétisme a mal à sa DTN

Un WAC amoindri se prépare à Marrakech

Quand Asprilla a sauvé Chilavert

Les stades de proximité sans maintenance

Le groupe de Vahid au complet

«L’affaire Ben Malango» rebondit

Ronaldo et la Juve passent l'éponge

Une finale inédite TAS-HUSA à Oujda

Le Raja se tourne vers Sellami