Filinfo

Botola

Luis Fernandez à Berkane? Le vrai du faux

© Copyright : DR
En quête d'un nouvel entraîneur après le départ de Mounir Jaouani, Renaissance Sportive de Berkane a jeté son dévolu sur le technicien français Luis Fernández. Mais pour le moment, aucun accord n'a été trouvé. Les détails.
A
A

La Renaissance sportive de Berkane pourrait frapper un grand coup. Le club de l'Oriental a rencontré le technicien français, Luis Fernandez, dans l’optique de lui confier les rênes de l’équipe première.

En effet, le finaliste de la dernière édition de la Coupe de la CAF et Mounir Jaouani se sont quittés à l’amiable, lundi dernier. La défaite des Oranges en seizième de finale de la Coupe du Trône contre le Chabab Atlas Khenifra a anticipé le départ de l’entraîneur marocain.

Selon une source très proche du dossier, Luis Fernandez a rencontré les dirigeants Berkanis, ce mardi 3 septembre, et visité les installations du club, ce mercredi.

À lire aussi: Exclu360. Luis Fernandez: “Le foot marocain doit relever la tête”

Contacté par nos soins, le représentant du technicien, El Mahdi Taïb, nous a confirmé la présence de Luis Fernandez au Maroc: “une rencontre a bien eu lieu avec la direction de la RSB, mais aucune offre concrète ne lui a été transmise”.

Pour rappel, ce n’est pas la première fois que Luis Fernandez est annoncé proche d’une première expérience au Maroc. L’homme de 59 ans figurait sur la short-list de la Fédération royale marocaine de football pour la succession d’Hervé Renard. 

Par Adil Azeroual
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola Renaissance sportive de Berkane
Botola Renaissance sportive de Berkane

Larbi Naji s'excuse pour son tacle sur Mahmoud Benhalib

Botola Renaissance sportive de Berkane
Botola Renaissance sportive de Berkane

Vidéo. Bakr El Hilali suspendu par Berkane


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous