Filinfo

Botola

Salaires des joueurs: une circulaire contraignante de la FIFA

© Copyright : DR
Kiosque360. Désormais, si un joueur ne perçoit pas son salaire pendant deux mois, il pourra rompre le contrat qui le lie à son club. Une décision imposée par la FIFA et qui laisse espérer que les choses vont rentrer dans l’ordre au sein de la Botola. Les détails.
A
A

Les clubs de la Botola sont prévenus. Tout joueur qui a été privé de son salaire pendant deux mois verra son contrat rompu automatiquement. Il s’agit d’une circulaire envoyée par la FIFA à la FRMF avec ordre d’application immédiate, révèle Assabah du 17 juillet.

Cette nouvelle disposition a créé un vent de panique à la fédération et au sein des clubs qui trainent plusieurs litiges devant le comité spécialisé de la FRMF et parfois même devant le Tribunal arbitral du sport (TAS). Souvent, ces mêmes clubs ne paient pas dans les temps les salaires des joueurs. Grâce à cette injonction de la FIFA, ils risquent désormais gros.

Pour minimiser l’impact de la circulaire de la FIFA, Assabah rapporte que les clubs ont essayé d’évacuer les primes de signature de cette nouvelle réglementation. Or, la FIFA a parlé des salaires et autres engagements financiers des clubs, d’autant plus que dans les clubs professionnels, les salaires sont payés annuellement.

Au Maroc, les non-paiements des salaires mensuels et surtout les primes de signature ont généré une cascade de litiges qui opposent les clubs aux joueurs, sans constituer une raison valable de rupture du contrat liant les deux parties.

Au cas où le joueur n’a pas été payé pendant trois mois, les clubs ont tendance à avancer au joueur le salaire d’un mois pour éviter la rupture du contrat qui permet au joueur de saisir les instances compétentes pour obtenir son dû. Une manière de détourner la réglementation et éviter les sanctions de la fédération.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola AS FAR
Botola AS FAR

Les primes du nouveau contrat de Carlos Alós

Botola OCK
Botola OCK

De juteuses primes pour Rachid Taoussi

Botola Salaires
Botola Salaires

Le top 5 des entraîneurs les mieux payés au Maroc


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

La corruption gangrène le foot camerounais

Renard «espionne» les éléphants

Infantino lâche Ahmad Ahmad

Le harcèlement éclabousse la CAN

Majorque n’a pas oublié Badou Zaki

Les Marocains conjurent le sort du 1er match

Trop d’adrénaline chez les Pharaons?

Le Mondial féminin a mal à la VAR

La FIFA, c'est la Banque mondiale du foot

Trop chère CAN 2019