Filinfo

Botola

Sans stade, Wac et Raja réclament des indemnités

© Copyright : DR
Kiosque360. Les deux clubs casablancais, le Raja et le Wydad, se disent pénalisés par la fermeture du complexe Mohammed V. Une fermeture qui, selon eux, leur engendrerait d’importantes pertes financières. Pour pallier ces pertes, ils réclament des indemnités financières.
A
A

Le complexe sportif Mohammed V est une nouvelle fois fermé pour cause de travaux. Une fermeture qui n’est pas du goût des deux grands clubs de Casablanca, le Raja et le Wydad. Ces derniers s’estiment lésés et réclament des compensations financières pour pallier les pertes que la fermeture du stade leur cause, rapporte le journal Al Ahdath Al Maghribia dans ses pages sportives du lundi 7 janvier. Et ce n’est d’ailleurs pas la première fois que les deux clubs font cette réclamation.

Durant la saison 2016-2017, où le stade Mohammed V avait dû fermer pendant quelques mois, le Raja et le Wydad ont réussi à obtenir des indemnisations financières. Un montant de 14 millions de dirhams leur avait été octroyé pour compenser la fermeture du stade. Cette fois-ci, le président du Raja, Jawad Ziyat, et son homologue wydadi, Said Naciri, ont pris les devants et ont adressé un courrier aux responsables de la ville de Casablanca.

C’est ainsi que les patrons des deux clubs ont demandé au Conseil de la ville et au Conseil de la région des indemnisations financières pour compenser des pertes qu’ils estiment à 20 millions de dirhams. 

Principal argument des deux clubs: un manque à gagner conséquent dû à la mévente de billets pour cause de délocalisation des matchs à domicile, comme cela a été le cas lors du derby de ce week-end, auquel n’ont assisté que quelques centaines de supporters.

 

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous