Filinfo

Botola

Vidéo. Botola D1. Youssef Lamrini: "je n'ai pas prononcé d'insultes racistes à l'encontre d'Ondama"

Samedi dernier, lors de la défaite de l'OCK à domicile face au WAC (2-3), le coach khouribgui, Youssef Lamrini, a eu un accrochage avec Fabrice Ondama, ce qui a failli lui valoir l'expulsion. Quelques joueurs présents sur le banc auraient entendu des insultes racistes envers l'attaquant congolais. Aujourd'hui, Lamrini dément.

Youssef Lamrini n’avait surtout pas besoin d’une telle polémique. Déjà sous les feux des critiques, l’entraîneur de l’OCK a été à l’origine d’un accrochage avec l’attaquant international congolais du WAC, Fabrice Ondama.

Samedi dernier, alors que le Wydad venait de mener à la marque, l’attaquant du WAC a taclé assez sèchement un de ses adversaires. Ce qui a déplu au coach Youssef Lamrini qui a surgi de son banc, sans doute sur les nerfs à cause du résultat affiché (3e défaite d’affilée), pour échanger quelques mots avec le buteur wydadi. Des propos insultants certes, mais l’entraîneur nie toute connotation raciste.

«Il y’a eu altercation avec Fabrice Ondama, mais c’est à cause de son tacle  envers un de mes joueurs. J’ai sursauté, j’ai crié, mais le joueur ne m’a pas respecté en tant qu’entraîneur et m’a rendu la pareille», a-t-il déclaré sur les ondes de quelques radios après le match.

L’incident s’est passé devant le 4e arbitre. Ce dernier n’a pas réagi, alors que sur la vidéo on peut bien lire sur les lèvres du coach de l’OCK, pas sur celles de Fabrice Ondama qui ne s’est pas exprimé à ce sujet. Toujours est-il que retrouver ce genre de scène alors qu’on aborde la 6e saison de professionnalisme, est assez désolant. Lamrini risque la suspension en plus du limogeage car l’homme vit avec une épée de Damoclès au dessus de la tête en ayant enregistré 3 défaites en autant de matchs en ce début de saison, bien que l’OCK pratique un jeu plaisant et ouvert.

Par Nassim Elkerf
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous