Filinfo

Foot

Al Sissi et Ahmad Ahmad font le point

© Copyright : DR
Ce mercredi, le président égyptien Abdelfattah Al Sissi a reçu le patron de la CAF, Ahmad Ahmad. Une occasion pour les deux hommes de faire le point sur la CAN 2019, à quatre mois de son lancement.
A
A

Abdelfattah Al Sissi et Ahmad Ahmad se sont rencontrés ce mercredi. Les deux hommes ont évoqué le sujet de la Coupe d’Afrique des Nations 2019, prévue en juin prochain en Égypte.

Les médias locaux rapportent que le président Al Sissi a donné l’assurance que son pays est prêt pour accueillir la CAN 2019 et que le gouvernement fera tout son possible pour réussir cette édition.

Le président égyptien a également affirmé que toutes les conditions seront favorables pour accueillir les 24 sélections participantes ainsi que leurs supporters.

Des propos jugés positifs par le Malgache qui s’est dit confiant quant à la capacité de l’Égypte à organiser ce grand tournoi. Ahmad Ahmad a d'ailleurs tenu à remercier les dirigeants égyptiens pour toutes les facilités et les moyens mises à la disposition de la CAF dans ses préparatifs.

 

 

Par Hajar Toufik
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Vidéo. Le Togo out, Bénin et Tanzanie in

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Vidéos. La RD Congo et le Zimbabwe qualifiés

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Plus que 5 places pour l’Égypte!


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Maroc-Argentine rapportera gros

Le Raja pense déjà à la saison prochaine

Le coach des U23 confiant face à la RDC

Pour le Real, c’est Mbappé ou rien

La FRMF veut éliminer les U23 congolais

Pour Al-Nassr, Amrabat est sa propriété

Le Raja rationalise ses dépenses

Le Barça veut traire les supporters anglais

Les Camerounais traitent Ahmad de "corrompu"

L'affaire Karnass crée de nouveaux remous