Formulaire de recherche

CAN 2017: la qualification du Maroc, une délivrance

Maroc en quarts

© Copyright : DR

Posté le 25/01/2017 à 18h13 par Fayçal Ismaili (Mise à jour le 25/01/2017 à 18h27)

Kiosque360. Le Maroc a pu battre une équipe ivoirienne qui n’a connu qu’une seule défaite durant ses 18 derniers matchs. Une victoire qui lui a permis de franchir le cap du premier tour, malgré les difficultés.

L’équipe nationale a brillé lors de cette Coupe d’Afrique des Nations en se qualifiant au second tour, mais aussi pour avoir écarté les Ivoiriens, tenants du titre. Une élimination qui a causé un tremblement de terre selon le portail d’Eurosport, tout comme celle de l’Algérie lundi dernier.

«Dans un match assez moyen, la Côte d'Ivoire n'a jamais réussi à vraiment inquiéter l'arrière-garde de Medhi Benatia et consorts», analyse le journaliste de France Football de son côté. La Maroc a tout de même battu une formation qui n'avait perdu qu'un seul de ses 18 derniers matchs de CAN, mais qui ne méritait de toute façon pas mieux. Grâce à un pressing haut et le 3-5-2 mis en place par le technicien français Hervé Renard, les Ivoiriens n’ont pas pu avoir le ballon autant qu’ils le voulaient. Une contrainte qu’ils ont voulu compenser par de longues passes, mais souvent sans adresse, selon Eurosport.

La qualification du Maroc, de son côté, est une «délivrance» juge France Football. Et ce, pour avoir été absent pendant 13 ans de ce stade de la compétition, mais aussi pour des éléments actuels. Il y a la multiplication des blessures qui ont causé le forfait de plusieurs cadres de l’équipe nationale, comme Belhanda, Tannane, Boufal et Amrabet. Et pour ne rien arranger, l’entame de l’aventure africaine pour le Maroc a été secouée par une défaite contre la République démocratique du Congo. Malgré tous ces éléments, le Maroc a pu relever la tête selon France Football. «Le Maroc a fait le dos rond, avec Hervé Renard à sa tête», estime le journaliste de France Football.

Le sélectionneur national Hervé Renard est devenu pour une partie de la presse étrangère «l’autre Sorcier Blanc». Après des succès en 2012 et en 2015, le voilà qui poursuit son incroyable parcours en Afrique et reste en course pour un triplé inédit, selon le portail de Eurosport. Suite à cette victoire, les lions de l’Atlas vont affronter le gagnant du match Ghana-Egypte qui se joue ce mercredi 25 janvier

Posté le 25/01/2017 à 18h13 Par Fayçal Ismaili