Filinfo

Foot

Essam El Hadary veut jouer la CAN 2019

© Copyright : DR
Juste après le Mondial russe, Essam El Hadary a décidé de raccrocher les crampons en sélection. Aujourd’hui, le légendaire gardien des Pharaons veut revenir en sélection pour disputer la CAN 2019 dans son pays.
A
A

En chômage technique depuis quelques mois, Essam El Hadary aurait décidé de revenir en sélection, alors qu’il avait annoncé officiellement sa retraite internationale en août dernier.

Pourquoi ce revirement? L’ancien gardien de but des Pharaons, âgé aujourd’hui de 45 ans, souhaite disputer la CAN 2019 dans son pays, qui débutera en juin prochain.

Mais pour regagner sa place dans l’effectif de Javier Aguirre, El Hadary devra d’abord trouver un club en ce mercato hivernal. L’ancien portier d’Al Ahly est actuellement sans club, après la résiliation de son contrat avec Al Ismaily.

El Hadary rêve d’un cinquième titre africain avec la sélection égyptienne, lui qui a déjà remporté les éditions de 1998, 2006, 2008 et 2010. Sa dernière apparition avec les Pharaons date de la Coupe du monde 2018 en Russie. Aligné lors du dernier match contre l’Arabie saoudite, il est devenu le plus vieux joueur de l’histoire du Mondial.

 

Par Hajar Toufik
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Egypte
Foot Egypte

Al Ahly et le Zamalek s'arrachent Badr Banoun

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Malawi-Maroc: le onze de départ des Lions de l'Atlas

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Suivez en direct Malawi-Maroc à 14H


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

La FRMF veut éliminer les U23 congolais

Pour Al-Nassr, Amrabat est sa propriété

Le Raja rationalise ses dépenses

Le Barça veut traire les supporters anglais

Les Camerounais traitent Ahmad de "corrompu"

L'affaire Karnass crée de nouveaux remous

Pas de Mondial ibéro-marocain, dit l’UEFA

Le PSG rend la vie difficile à Rabiot

Baptême de feu olympique pour les U23

Où vont les milliards du football marocain?