Filinfo

Foot

Maroc-Cameroun: l’histoire est contre nous

© Copyright : Adil Gadrouz
Battu à l'aller (1-0), le Maroc affronte le Cameroun, ce vendredi soir, pour une revanche. L’historique des confrontations n’incite pas à l’optimisme. Détails.
A
A

Les Lions de l’Atlas du Français Hervé Renard chercheront à briser le signe indien et réaliser une première victoire contre les Camerounais, champions d’Afrique en titre.

Sur les onze rencontres ayant opposé les deux sélections, les Lions indomptables se sont imposés à cinq reprises, contre six matches nuls. Ce qui donne une idée précise sur l’importance de cette partie pour conforter l’orgueil retrouvé du football national.

Lire aussi: Maroc-Cameroun: où suivre le match?

Pour l’histoire, les Marocains se souviennent encore et toujours de l’élimination au dernier tour des qualifications de la Coupe du Monde 1982 en Espagne. C’était la première fois qu'ils découvraient la puissance physique et la solidité de la défense de la génération en or du gardien mythique Thomas Nkono, du magnifique attaquant Roger Milla, du «docteur» Théophile Abega, chef d’orchestre de la défense, et du magicien Jean-Pierre Tokoto.

Alors, puissance montante du football africain, le Cameroun s’est clairement imposé (0-2), au stade municipal de Kénitra, Nkono avait stoppé un penalty. Les Lions Indomptables plieront facilement l’affaire (2-1) au match retour, à Yaoundé.

Lire aussi: Maroc-Cameroun: qu'en dit la presse camerounaise?

L’autre confrontation ayant marqué les esprits restera la victoire étriquée et sans éclat (0-1) du Cameroun en demi-finale de la CAN 88 au complexe Mohammed V de Casablanca, privant les Marocains d'une deuxième couronne continentale.

Au-delà de la dimension historique, les camarades du capitaine Medhi Benatia, de retour en équipe nationale, auront à cœur de regagner la confiance du public, après une terne prestation dans la dernière double confrontation face aux îles Comores, au titre des troisième et quatrième journées des éliminatoires.

Lire aussi: Maroc-Cameroun: exploit obligatoire!

Le coach Hervé Renard pourra aussi compter sur les services du maestro Hakim Ziyech, absent lors de la dernière semaine internationale pour blessure. C'est pareil concernant Younes Belhanda et Amine Harit.

Quoique qualifiés d’office, les Camerounais ne devraient pas faire de cadeau aux hommes de Renard. Leur nouveau coach, l’ancienne gloire néerlandaise Clarence Seedorf, redoute le déplacement à Casablanca face à ”l’une des meilleures sélections du continent”, étant ”conscient que ce sera un match difficile”.

Repris par les médias camerounais, Seedorf, globe-trotter du football mondial, estime que les Marocains ”ont acquis une grande expérience lors du dernier Mondial, bien qu’ils aient manqué de chance”.

Si le destin sourit enfin aux Lions de l’Atlas, deuxièmes du groupe avec 7 points, derrière le Cameroun (8 pts), ils feront d’une pierre deux coups : poinçonner leur ticket pour la phase finale et prendre la revanche sur leur bête noire, un vœu partagé par tous leurs aînés.

 

 

 

Par Le360 (avec MAP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Mondial 2030
Foot Mondial 2030

Quatre pays sud-américains pour la Coupe du Monde

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

La VAR sera utilisée en Égypte

Foot Real Madrid
Foot Real Madrid

Le Maroc, Hakimi, les Marocains Madridistas... Pérez dit tout!


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Alléchant FUS-WAC et explosif MAT-IRT

Nawal et Hajij en course pour le CIO

Le Mondial 2030 s’éloigne du Maroc

Buffon et Neymar se liguent pour le PSG

Un maroco-mauritanien très convoité

Naciri s'en remet à la CAF

4 millions de fans du Real au Maroc

Monaco vire son vice-président

WAC et Raja joueront à la même heure

Talbi Alami recale la société du Raja