Filinfo

Foot

Une star camerounaise en rage

© Copyright : DR
L’ancien international camerounais Patrick Mboma s’est exprimé sur le retrait de la CAN 2019. Il évoque d’éventuels incidents sur le plan sportif, politique ou même financier.
A
A

Les Camerounais n’ont certainement pas apprécié la décision de la Confédération africaine de football. Le comité exécutif de l’instante dirigeante du football africain a décidé de retirer l’organisation de la CAN 2019 au pays des Lions Indomptables, suite à l’important retard enregistré dans les différents chantiers. 

Via Twitter, l’ancien international camerounais Patrick Mboma s’est exprimé sur cette décision, évoquant d’éventuels incidents sur le plan sportif, financier et politique. “Moi qui croyais que le 15 juin 2019 était dans 197 jours: bien plus pour nous, aujourd'hui!”, a-t-il écrit.

 

 

Par Rajaa Laâssouli
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Espérance-Wydad
Foot Espérance-Wydad

La CAF rouvre le dossier du scandale de Radès

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Vidéo. Comment les Fennecs ont fêté leur qualification

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Quand l'arbitre marocain de la VAR fait douter les Tunisiens


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

La CAF entre de nouveau en ligne pour WAC-EST

Les acteurs du football national en conclave

De Ligt toujours dans le viseur du Barça

Nouvelle course d'obstacles pour El Guerrouj

Ce que coûtera le limogeage de Renard à la FRMF

L'Espérance mise sur Benzarti contre le WAC

L'OM va-t-il renvoyer ADil Rami?

Les coaches locaux diagnostiquent les Lions

Place au verdict sur le scandale de Radès

Hervé Renard rendra compte à la FRMF