Filinfo

Combats

Dopage. La gendarmerie royale enquête sur l'implication des sportifs incriminés par le CIO

© Copyright : DR
On vous le disait dans nos précédents articles, le dopage est devenu un système organisé après le rapport du CIO qui accuse deux boxeurs et une taekwondiste. A preuve, et pour la première fois, la gendarmerie royale a ouvert une enquête.
A
A

C’est l’accusation de dopage de la taekwondiste Hakima Meslahi qui a ouvert la voie à la gendarmerie royale pour diligenter une enquête sur ce fléau qui est en train de décimer le sport national.

Et pour cause, Hakim Meslahi travaille dans les services de la gendarmerie et fut, par conséquent, la première à être interrogée pendant plusieurs heures. La taekwondiste n’a pas flanché et a insisté sur son innocence, mais elle fut privée de son portable pour complément d’enquête.

Selon une source proche des enquêteurs, il s’avère que les trois sportifs déclarés positifs, auraient pris le même produit prohibé. Ce qui dénote l’existence d’un système organisé ou du moins d’un seul fournisseur, individuel ou organisé en bande.

Par Hassan Benadad
A
A

Tags /


à lire aussi /

Combats Kick-boxing
Combats Kick-boxing

Badr Hari suspendu pour dopage

Combats Kick-boxing
Combats Dopage

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous