Filinfo

Combats

Dopage: le boxeur Mohamed Arjaoui innocenté par la fédération internationale

© Copyright : DR
Le boxeur marocain Mohamed Arjaoui, suspendu suite à un contrôle antidopage, vient d’être innocenté par la Fédération internationale de boxe (AIBA). Le pugiliste marocain pourra ainsi prendre part aux Jeux olympiques auxquels il s’était qualifié avec brio.
A
A

Mohamed Arjaoui avait vu sa joie de qualification pour les Jeux olympiques, arrachée au Cameroun en mars, gâchée par un contrôle antidopage qui s’est avéré positif. 

Ecarté des JO, le boxeur  marocain n’a cessé, depuis, de clamer son innocence. Dans une déclaration à Le360, Arjaoui avait affirmé que les médicaments pris lors d’une intervention chirurgicale étaient à l'origine de ce contrôle positif.

Le boxeur et le médecin de l’équipe nationale ont eu, vendredi 15 juillet, une vision-conférence avec les responsables de l’Agence mondiale antidopage. C’est en écoutant les arguments d’Arjaoui, que la décision de l’innocenter a été prise unanimement. Les responsables ont reconnu la sincérité des propos d’Arjaoui quant aux médicaments à l’origine de son contrôle positif.

Mohamed Arjaoui, ayant obtenu gain de cause, pourra participer ainsi aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro auxquels il s’est qualifié avec brio en mars dernier au Cameroun. La décision, apprend-on auprès de sources proches de la fédération, est unanime.

Contacté par Le360, Arjaoui nous a fait part de sa joie quant à cette décision. «Je suis naturellement très heureux. Maintenant, je vais me consacrer aux préparations des Jeux olympiques pour représenter mon pays et être à la hauteur des espérances du public marocain», nous a-t-il dit dans une déclaration à chaud. 

Par Abdelkader El-Aine
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous