Formulaire de recherche

Scandale sexuel présumé: Hassan Saada sera-t-il libéré grâce à un deal à la DSK ?

Saada 2

© Copyright : DR

Posté le 23/08/2016 à 14h31 par Mohammed Ould Boah

Le versement d’une somme d’argent en contrepartie de la relaxe de Hassan Saada est désormais la stratégie de défense utilisée par ses avocats pour le sortir définitivement d’affaire. La partie brésilienne ne serait pas non plus contre un tel arrangement.

L’avocat de Hassan Saada aurait proposé un deal à ses homologues défendant les intérêts des deux femmes de ménage brésiliennes, présumées agressées sexuellement par le boxeur marocain.

Selon le quotidien arabophone Akhir Saâ (Dernière heure) de ce mardi 23 août, une somme d’argent, dont le montant n’a pas été divulgué, serait proposée aux deux Brésiliennes en contrepartie du retrait de leur plainte.

Une façon de clore rapidement ce dossier, avant qu’il ne prenne d’autres dimensions, en traînant en longueur pendant des mois, avec le risque pour le boxeur marocain d’écoper un minimum de 6 ans de prison au cas où l’agression sexuelle dont il est accusé serait matériellement prouvée.

La chance de Saada réside aujourd’hui dans la mise en œuvre de la jurisprudence de Dominique Strauss Kahn, ancien directeur du FMI, et la femme de chambre guinéenne Diallo Nafissatou, agressée sexuellement dans un Sofitel new yorkais le 14 mai 2011, puis grassement dédommagée en contrepartie de la relaxe de l’économiste français.

Mais, toutes proportions gardées, tout dépendra de la somme qu’exigeront les deux femmes des favelas brésiliennes et son acceptation par la partie marocaine.

Posté le 23/08/2016 à 14h31 Par Mohammed Ould Boah