Filinfo

Combats

Vidéo. Du MMA au catch, Ronda Rousey a conquis le monde entier

© Copyright : DR
Très attendue en WWE, l’ex-vedette de l’UFC Ronda Rousey a surpassé les attentes. Pour ses grands débuts en catch, elle est sortie victorieuse, comme à sa grande époque en MMA.
A
A
La grande histoire d’amour entre Ronda Rousey et l'UFC est finie. Place désormais au catch avec la World Wrestling Entertainment (WWE). Acclamée par quelques 75 000 personnes pour ses débuts, elle a fait sensation et conquit la foule dimanche soir en remportant haut la main son combat.

 

Sa signature avec la WWE a été très médiatisée. Ronda a été championne des poids coqs de l'UFC de 2012 à 2015. Elle est restée longtemps invaincue, véritable icône des arts martiaux mixtes, avant de s'incliner par KO face à Holly Holm en 2015. La fin d'une ère.

 

Avant la MMA, elle était judokate médaillée de bronze aux Jeux olympiques de Pékin 2008 et vice-championne du monde aux Championnats du monde de judo 2007. Elle  a même commencé une carrière d'actrice en 2014. Son rôle dans le film "Fast and Fuirons" n’est pas passé inaperçu. 

En 2018, Roudy a donc opté pour le catch en signant son contrat avec la World Wrestling Entertainment (WWE) comme catcheuse. La vedette américaine pourrait finir sa carrière à Holywood. Elle ne manque pas de talent... 

Par Kebir Bhyer
A
A

Tags /


à lire aussi /

Combats MMA
Combats MMA

MMA. L'UFC arrive pour la première fois en Russie

Combats MMA
Combats MMA

MMA: Vitor Belfort part à la retraite sur un KO

Combats UFC
Combats UFC

UFC: Conor McGregor de retour cet été?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Corner. Task Force, tu ne tueras point!

Ce n’était pourtant qu’un match de foot

P’tit-pont. Mondial: le bonheur des quarts

Maroc 2026: le spot de la honte!

Hors jeu. Foot, c’est la guerre!

Soyons réalistes, demandons un miracle!

Kiosque

Le Maroc a gagné une équipe d’avenir

Les lions ont stressé le président portugais

Ça se gate entre Benatia et Hadji

Lions de l'Atlas: autopsie d'une élimination

Mondial 2030: Le Maroc en solo?

120 millions de dirhams pour le Mondial russe

Mondial 2018: le Maroc sort la tête haute

Mondial 2018: la VAR fait polémique

Ahadad officiellement au Zamalek

Portugal-Maroc, à quitte ou double