Formulaire de recherche

Coupe de la CAF: le spectre de l’arbitrage plane sur le choc FUS-CS Sfaxien

FUS tunisie

© Copyright : DR

Posté le 21/09/2017 à 23h09 par Fayçal Ismaili (Mise à jour le 22/09/2017 à 02h26)

Kiosque360. Victorieux au match aller (1-0), le FUS de Rabat affronte le club tunisien du CS Sfaxien. Si le moral des poulains de Walid Regragui est au beau fixe, l’arbitrage constitue une véritable inquiétude pour le coach. Voici pourquoi.

Malgré un léger avantage arraché en fin du match aller (1-0), le déplacement du FUS au stade du CS Sfaxien ne sera pas de tout repos pour le club r’bati, indique Al Massae du 22 septembre. Et pour cause, les clubs tunisiens sont réputés être de redoutables adversaires dotés d’un sens inné du pragmatisme sur le terrain. Mais Al Massae situe le véritable danger qui guette le club marocain dans le choix de l’arbitre.

Il s’agit en l’occurrence du trio d’arbitrage kényan conduit par Davies Ogenche Omweno, assisté de Gilbert Cheruiyot et Joshua Achila. En effet, l’arbitre principal Davies Ogenche, 33 ans, avait déjà officié la rencontre qui a opposé la Tunisie à la Libye pour le compte des qualifications au Mondial de Russie. Un match qui s’est soldé par une victoire des Aigles de Carthage au parfum de scandale puisque Davies Ogenche a expulsé le capitaine des Libyens avant de leur refuser un but sous prétexte de hors-jeu.

Les responsables du football libyen se sont plaints de l’arbitrage de Davies Ogenche jugé partial, surtout que les médias ont révélé qu’il est marié à une citoyenne tunisienne et que par la force des choses il aurait des accointances avec les Tunisiens. Une situation qui inquiète au plus haut niveau le FUS, même si Davies Ogenche n’avait jamais arbitré auparavant un match d’un club marocain.

Sur un plan strictement sportif, Walid Regragui a programmé deux séances d’entrainement le mercredi et le jeudi au stade Taeb Mhiri à Sfax, à laquelle 17 joueurs seulement ont participé en raison de l’absence du défenseur Mehdi Khalis et l’attaquant Ibrahim Bahraoui.

Posté le 21/09/2017 à 23h09 Par Fayçal Ismaili