Filinfo

Foot

Le Raja ramène un nul précieux de Namibie

© Copyright : DR
En déplacement en Namibie, le Raja a pris une sérieuse option contre African Stars. Les Verts ont ramené un nul (1-1), en 16es de finale bis aller de la Coupe de la CAF. La manche retour aura lieu dimanche prochain.
A
A

Le Raja de Casablanca est allé chercher un nul précieux (1-1) sur la pelouse des Namibiens d’Africain Stars, samedi en match comptant pour les 1/16ès de finale bis-aller de la Coupe de la Confédération africaine-2019 de football, disputé au Sam Nujoma Stadium à Windhoek.

Les locaux ont ouvert le score à trois minutes de la fin du temps réglementaire de la première période par Alfeus Handura. La pépite Soufiane Rahimi a égalisé la mise pour les Verts à la 51è minute du jeu.

La manche retour entre les deux formations aura lieu, dimanche 20 janvier au Maroc.

Les trois autres représentants marocains dans cette compétition, le Hassania d’Agadir, l’Ittihad de Tanger et la Renaissance de Berkane affronteront respectivement FC Jimma Aba Jifar (Ethiopie), le Zamalek égyptien et Asc les Jaraaf du Sénégal.

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Botola
Foot Botola

Totale Botola. Un sprint final palpitant

Foot Raja
Foot Raja

Opération réussie pour Abdelilah Hafidi

Foot Coupe de la CAF
Foot Coupe de la CAF

Coupe de la CAF: un dernier carré 100% arabe


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Azarou dans le rouge avec Lasarti

Redouane Jiyed, un habitué du derby

Primes aux athlètes contre obligation de résultats

Pourquoi le PSG n'y arrive plus

L'argent du sport fait polémique

Donor ouvrira pour le Wydad

Le derby casablancais attire du beau monde

Deux Africains en lice pour le Ballon d’or

La politisation du derby inquiète

Les litiges, ce n’est plus l’affaire de la FRMF