Filinfo

Foot

Le Raja rate l’occasion de se réconcilier avec son public

© Copyright : DR
Kiosque360. Après son match nul, zéro à zéro, ce dimanche contre l’AS Vita club du Congo au complexe Mohammed V de Casablanca, lors du match comptant pour la phase de poule de la Coupe de CAF, le Raja de Casablanca a raté une sérieuse occasion de se réconcilier avec son public.
A
A

Le public rajaoui est en colère contre ses joueurs. Et ce n’est pas le résultat glané ce week-end par les Aigles verts en coupe de la CAF qui va calmer le courroux de leurs fans. Le Raja s’est en effet contenté d’un bien terne match nul, zéro à zéro, contre l’AS Vita club ce dimanche sur la pelouse du Complexe Mohammed V, lors du premier match de la phase de poule de la Coupe de la CAF, rappelle le quotidien Al Ahdath Al Maghribia de ce mardi 8 mai.

Avec ce résultat peu convaincant et après les multiples déconvenues accumulées par le Raja ces dernières semaines, notamment en Botola, les Aigles verts ont raté une bonne occasion de se réconcilier avec leur public, estiment nos confrères arabophones. Très en colère contre leurs joueurs, une partie du public s’était effet attaquée physiquement aux joueurs en jetant des pierres sur le bus du club après le match perdu par le Raja, mercredi dernier, contre le Rapide Oued Zem.

Encore sonnés par cet incident, les joueurs du Raja ont semblé hors de leur match contre le club congolais ce dimanche.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Coupe de la CAF
Foot Coupe de la CAF

Diapo. Al Masry saccage le stade de Vita Club

Foot Coupe de la CAF
Foot Coupe de la CAF

Vidéo. Le Raja en finale, 15 ans après!

Foot Coupe de la CAF
Foot Coupe de la CAF

Vidéo. Vita Club explose Al Masry et file en finale


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Les coachs continuent à défiler au WAC

Sale temps pour les entraîneurs en Botola

Azaro risque gros en Egypte

Une femme de TV à la tête du foot anglais

Idrissi est Lion, reste l’aval de la FIFA

Un rythme effréné attend les clubs marocains

Les Ultras anti-Fakhir s'expliquent

Le Qatar associerait l’Iran au Mondial 2022

Où va l'argent du football?

La menace de trop contre Fakhir