Filinfo

Foot

Coupe du Roi. La finale au Wanda Metropolitano

© Copyright : DR
La Fédération royale espagnole de football a annoncé ce lundi que la finale de la Coupe du roi, entre leFC Barcelone et le FC Séville aura lieu à Madrid, mais au Wanda Metropolitano et non à Santiago Bernabeu.
A
A
Ce n’est pas demain la veille que le Real Madrid cédera le stade du Santiago Bernabeu à son ennemi du FC Barcelone pour y jouer une finale de Coupe du roi. Comme pour les trois dernières éditions de cette coupe, remportées d’affilée par les Catalans, le Real a de nouveau refusé que son antre (81.000 places) serve à une éventuelle intronisation des coéquipiers de Messi.

C’est finalement le stade Wanda Metropolitano, nouveau bijou de l'Atlético Madrid (68.000 places) qui abritera la toute première finale de son histoire. "Après la réunion organisée ce lundi, il a été négocié que le stade Wanda Metropolitano accueillera la finale de la Coupe du Roi, qui se tiendra le samedi 21 avril", a écrit la RFEF dans un communiqué.

La RFEF, qui espérait organiser cette finale au Santiago Bernabeu, beaucoup plus grand, s’est accordée 24.000 places au Wanda, tout en réservant 22.000 places à chaque finaliste pour y accueillir ses supporters.

Cette finale coïncidera avec la 34e journée de la Liga et verra le report de Séville-Real Madrid, FC Barcelone-Villarreal et Atlético Madrid -Betis Séville. Le Barça pourrait, à l'issue de finale, égaler le record de l'Athletic Bilbao qui est actuellement le seul club espagnol à avoir remporté la Coupe du roi quatre fois d’affilée (de 1930 à 1933).

Par Mohammed Ould Boah
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Liga
Foot Liga

En direct: FC Barcelone-Betis Séville à 16h15

Foot Clasico
Foot Clasico

Vidéo. Le Barça et Suarez humilient le Real

Foot Clasico
Foot Clasico

Vidéo. Marcelo réduit le score pour le Real


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Le DHJ repasse l'examen de la S.A

Le basket marocain à la dérive

Statu quo inquiétant au Wydad

Le Mondial 2030 divise en Espagne

Des à-côtés de Maroc-Cameroun

Le Maroc va à la CAN 2019

Les ambitions de Bounou deviennent réalité

Le foot anglais abat les barrières sexuelles

Le plan B de Naciri pour imposer Benzarti

Qui succédera au Raja de Casablanca?