Filinfo

Foot

Liga: Sergi Roberto blaugrana jusqu’en 2022

© Copyright : DR
Sergi Roberto et le Barça, ça continue jusqu'en 2022! Le tombeur du PSG lors de la Remontada a prolongé son contrat avec son club formateur. Une folle clause libératoire est associée au nouveau contrat du joueur.
A
A
Sergi Roberto a prolongé son contrat avec le Barça jusqu’en 2022. La nouvelle clause libératoire du joueur s’élève à 500 millions d’euros.

«Je suis jeune et j'adorerais rester à Barcelone toute ma vie. Je voulais être ici et je me suis battu pour en arriver là» a déclaré cet arrière droit qui peut également évoluer au milieu.

Agé de 26 ans, le joueur a passé 12 ans au Barça. Il a été lancé dans le grand bain par Pep Guardiola en 2010. Il cite Lionel Messi et Andrès Iniesta comme étant ses idoles compte tenu de leur fidélité au club. 

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Antoine Griezmann
Foot Antoine Griezmann

Piqué crée un coup de "Grizou" au Barça

Foot Mercato
Foot Mercato

Mercato: Mohamed Salah proposé au Barça!

Foot FC Barcelone
Foot FC Barcelone

Samuel Umtiti plus cher que Neymar


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Corner. Task Force, tu ne tueras point!

Ce n’était pourtant qu’un match de foot

P’tit-pont. Mondial: le bonheur des quarts

Maroc 2026: le spot de la honte!

Hors jeu. Foot, c’est la guerre!

Soyons réalistes, demandons un miracle!

Hors jeu. Infantino, ce doux dictateur

Kiosque

ça se complique pour les Lions de l'Atlas

Amrabat: le bon réflexe du docteur El Hifti

Les fans marocains en force en Russie

Le Barça piqué au vif par le Niet de Grizou

Le Mondial sur beIN, c'est gratuit!

Maroc-Iran: avantage aux lions de l’Atlas

Le Maroc doit, enfin, gagner son 1er match

Turki Al-Sheikh s'est "trumpé" de frère

L'Iran, cet écueil devant les Lions

Premier Mondial pour la bande à Benatia