Filinfo

Foot

Affaire Malongo: le verdict est tombé

© Copyright : DR
Le recours du Wydad contre Ben Malongo, l'attaquant du Raja, n'a pas abouti. L'UAFA estime que sa participation est légale, mais les Rouges n'ont peut-être pas dit leur dernier mot.
A
A

L’UAFA refuse le recours du Wydad contre Ben Malongo. Selon nos sources, la commission de discipline de l’instance arabe estime que l’attaquant congolais du Raja était en règle, samedi lors du derby aller des huitièmes de finale de la Coupe Mohammed VI.

Le Wydad est désormais sommé de payer une amende de 2000 dollars à l’UAFA. Si les Rouges décident de faire appel, ils devront payer 4000 dollars. Plus que 48 heures pour prendre une décision au niveau du Wydad.

Le Wydad estimait que le Congolais n’avait reçu sa carte internationale que le 19 septembre, alors que l’UAFA a établi le 15 du même mois comme date butoir pour enregistrer les effectifs des équipes engagées dans la compétition arabe.

Par Salwa Hosni
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Derby
Foot Derby

Le Wydad prépare le derby-retour à Marrakech

Foot Coupe Mohammed VI
Foot Coupe Mohammed VI

Un arbitre égyptien controversé pour le derby Wac-Raja

Foot Coupe Mohammed VI
Foot Coupe Mohammed VI

Le Wydad se prépare au derby loin de Casablanca


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Dans mon pays, on ne m’a pas rendu justice

Ce que le derby Raja Vs Wydad dit de nous

Non, il ne faisait pas “trop chaud” à Doha

Gullit ne comprend rien aux Marocains

Kiosque

Halilhodzic règle ses comptes

L'athlétisme a mal à sa DTN

Un WAC amoindri se prépare à Marrakech

Quand Asprilla a sauvé Chilavert

Les stades de proximité sans maintenance

Le groupe de Vahid au complet

«L’affaire Ben Malango» rebondit

Ronaldo et la Juve passent l'éponge

Une finale inédite TAS-HUSA à Oujda

Le Raja se tourne vers Sellami