Filinfo

Foot

Al-Sheikh a dirigé une coalition anti-Maroc 2026

Turki Al-Asheikh, conseiller du Roi Salman et président du conseil de la commission sportive saoudienne. © Copyright : DR
Kiosque360. Turki al-Sheikh, patron du football saoudien et proche conseiller du palais royal, a tout fait pour capoter la candidature du Maroc au Mondial. Des faits qui ont laissé un fort sentiment de trahison chez les Marocains.
A
A

Turki al-Sheikh, patron du football saoudien s’est activé dans les coulisses de la Fifa pour convaincre d’autres pays de ne pas voter pour le Maroc. Au final, la candidature marocaine se contentera de 65 voix contre 134 pour son concurrent.

La pression de l’Arabie Saoudite s’est avérée payante pour faire perdre au Maroc les voix de l’Irak, la Jordanie, le Liban, les Emirats arabes unis, le Pakistan, ainsi que ceux de quelques pays de l’Europe de l’Est, indique Al Massae du 15-17 juin. Pour réussir son coup, al-Sheikh s’est déplacé à Moscou plusieurs jours avant le vote du 13 juin, avec pour mission de faire campagne pour United 2026 et s’attirer les faveurs du maximum de pays. Avec certainement des contreparties.

Au final, les pays arabes comme l’Arabie Saoudite, l’Irak, la Jordanie, le Liban et les Émirats ont voté pour le trio nord-américain, tandis que les voix de l’Algérie, Tunisie, Libye, Mauritanie, Égypte, Yémen, Sultanat d’Oman, Qatar, Soudan, Soudan Sud, Palestine et Syrie, ont bénéficié au Maroc.

Au niveau du continent africain, le royaume a perdu 11 voix. Il s’agit du Cap Vert, Afrique du Sud, Bénin, Liberia, Sierra Leone, Namibie, Botswana, Zimbabwe, Guinée, Lesotho, Mozambique. Mais on peut avancer qu’il s’agit d’une victoire pour la diplomatie sportive du Maroc en Afrique dont 40 pays ont donné leur voix au Maroc.

Pour l'histoire, le Maroc a bénéficié des 65 voix des pays suivants : Albanie, Algérie, Angola, Belarus, Belgique, Brésil, Brunei, Burkina, Burundi, Cameroun, République centrafricaine, Tchad, Chine, Taïwan, Comores, Congo, République démocratique du Congo, Côte d’Ivoire, Djibouti, Égypte, Guinée Équatoriale, Érythrée, Estonie, Éthiopie, France, Gabon, Gambie, Guinée Bissau, Italie, Kazakhstan, Kenya, Corée du Nord, Libye, Luxembourg, Macau, Madagascar, Malawi, Mali, Mauritanie, Maurice, Pays-Bas, Niger, Nigéria, Oman, Palestine, Qatar, Rwanda, Sao Tomé & Principe, Sénégal, Serbie, Seychelles, Slovaquie, Somalie, Sud Soudan, Soudan, Swaziland, Syrie, Tadjikistan, Tanzanie, Togo, Tunisie, Turquie, Ouganda, Yémen, Zambie.

Par Fayçal Ismaili
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Mondial 2026
Foot Mondial 2026

Le Brésil vote Maroc 2026, le CONMEBOL scandalisé

Foot Mondial 2026
Foot Mondial 2026

1 mois après la déroute, les marocains veulent savoir

Foot Mondial 2026
Foot Mondial 2026

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère


8 commentaires /

  • ALI LABZIOUI
    Le 17 Jun. 2018 à 14h11
    IL FAUDRA ANNULER CETTE ANNEE LE HAJJ ET LA OMRA QUI FINALEMENT PROFITENT A L ECONOMIE SEOUDIENNE
  • m'hamed
    Le 16 Jun. 2018 à 17h29
    sachez que -en respect total de la Mauritanie et de sa souveraineté - le Maroc n'a reconnu ce pays frère que sur pression de l'Arabie saoud'aa-it ..pour rappel maintenant elle s'immisce dans le sahel ..il faut se méfier .. nous devons approcher les algériens pour éviter tout conflit avec eux nous devons faire preuve d'ingéniosité dans ce sens ..le conflit sur le sahara dit être résolu
  • Amine
    Le 15 Jun. 2018 à 18h25
    buveur de pisse de dromadaire
  • Ragi Hakim
    Le 15 Jun. 2018 à 11h35
    Sa gueule appelle à sortir le papier hygiénique.
  • Ragi Hakim
    Le 15 Jun. 2018 à 09h44
    Que ce chien et ses donneurs d'ordre sachent que les EU n'ont pas d'amis ou d'ennemis mais que des intérêts. Qu'ils retiennent les leçons d'histoire: Panama, Irak de Saddam Hussein, Shah d'Iran...Et bien d'autres. La roue tourne et leur tour viendra.
  • MEN
    Le 15 Jun. 2018 à 08h33
    Il faudrait être sûr que l'influence du responsable du foot saoudien était à la base du non vote pour la candidature du Maroc de l’Irak, la Jordanie, le Liban et les Émirats et même s’ils avaient voté on ne serait point gagnant du fait que l’écart des voix était fort élevé : 65 contre 134. Pour les pays africains certains comme l'Afrique du Sud ne porte notre pays dans leur cœur et font tout contre son intégrité territoriale. Le vote massif pour le trio américain se trouverait dans la présence des USA de leur pressing voir menaçant envers les non votants pour leur dossier. On murmure que la FIFA va généraliser dans ses règles futures pour l'octroi du mondial l'exigence de présenter le dossier de candidature par plusieurs pays en raison des coûts croissants de l'organisation du mondial et pour faire bénéficier plus de pays. Il semble que l'Uruguay compte, sans doute en groupe, présenter sa candidature pour 2030 à l'occasion du 130 ème anniversaire de sa constitution en tant que État!! Ce que nous partageons avec l'Arabie Saoudite, les Émirats Arabes Unis et même les USA est plus fondamental que la compétition pour l'organisation du mondial ; donc bien éviter de se lancer aveuglément dans leur ciblage négatif et irréfléchi.
  • bouchareb
    Le 15 Jun. 2018 à 00h22
    qui séme le vent récolte la tempéte.
  • ahmed
    Le 14 Jun. 2018 à 22h33
    figure de tapette
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Kiosque

La CAF fait le bilan de l’Afrique au Mondial

Joueurs africains: le niet de Lekjaâ

L’AG de la FRMF menacée de report

Les "petits défauts" de Kylian Mbappé

Le Raja retrouve ses sensations africaines

Macron confisque le sacre des Bleus

Le WAC déjà qualifié pour 2019?

El Haddad tiraillé entre Turquie et Golfe

Un trou béant dans le gazon

Azaro exige un gros salaire à Al Ahly