Filinfo

Foot

Ambiance morose dans le vestiaire des Lions

© Copyright : DR
Kiosque360. Depuis l’arrivée de Vahid à la tête de la sélection marocaine, les craquèlements au sein de l’effectif se sont révélés au grand jour. Résultat: Abderrazak Hamdallah entend faire des révélations sur les dessous de son éviction de l’équipe nationale.
A
A

La tension a repris de plus belle dans le vestiaire dès la fin du stage des Lions de l'Atlas à Marrakech. En cause, la sortie médiatique d’Abderrazak Hamdallah qui a annoncé son intention de révéler les raisons de son éviction de l’équipe nationale sous l’ère d'Hervé Renard, juste avant le départ pour la CAN d'Égypte.

A en croire le quotidien Al Ahdath Al Maghribia du 13 septembre, l’annonce de Hamdallah a généré un sentiment mitigé chez les internautes. En effet, le joueur a bénéficié du soutien de ceux qui accusent certains joueurs de la sélection de tout faire pour écarter le nouveau venu, tandis que d’autres lui ont reproché de ne pas avoir parlé au moment des faits.

Cette polémique a été également ravivée par les récentes déclarations du sélectionneur Vahid Halilhodzic. Ce dernier n’a pas exclu de rappeler Hamdallah en équipe nationale qui a un très gros problème au niveau du compartiment de l’attaque. Vahid a pourtant signalé qu’il exigera de Hamdallah, en tant qu’attaquant de pointe, plus de vitesse, une meilleure condition physique et le poids adéquat pour assurer un rendement optimal dans son poste.

«J’ai regardé quelques vidéos des actions de ce joueur, il me semble intéressant dans la surface de réparation. Je vais me donner plus de temps pour mieux connaitre ses capacités», a déclaré le sélectionneur national.

Lors de la conférence d’après-match de Vahid, un journaliste lui a demandé s’il allait convoquer Hamdallah, qu’il a qualifié de «meilleur buteur au monde». Un qualificatif qui a entraîné un fou rire du milieu de terrain des Lions, Younès Belhanda, qui a trouvé trop exagérés les proipos du journaliste.

Ce commentaire posté par Belhanda sur les réseaux sociaux est révélateur de la tension qui règne au sein de l’équipe nationale, d’autant plus que Belhanda et Fayçal Fajr auraient été à l’origine de départ précipité de Hamdallh de la sélection.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous