Filinfo

Foot

Amine Harit, le talent marocain qui "menace" l'Espagne

© Copyright : DR
Le site espagnol spécialisé "fichajes" considère le jeune international Amine Harit, comme un talent qui "menace" l'Espagne au Mondial. Le média rappelle que le milieu de Shalke 04 sera très attendu lors de la Coupe du Monde.
A
A
Les talents des Lions de l'Atlas font parler d'eux partout à quelques jours du début de la Coupe du Monde. Le site espagnol "fichajes" (mercato) considère le jeune international Amine Harit, comme un talent qui "menace" l'Espagne au Mondial. Le média a insisté sur le fait que le milieu de Shalke 04 sera très attendu lors de la Coupe du Monde 2018.

Analysant le rendement du Marocain, "fichajes" note qu'il est doté d'une technique remarquable, mais le signale aussi pour sa polyvalence. Il peut servir de courroie de transmission entre le milieu et l'attaque, et évoluer invariablement sur les deux côtés.

Enfin, le site internet ne manque pas de rappeler qu'Amine Harit a été élu a été élu meilleur espoir de l'année en Bundesliga.

 

Par Aymane Kadiri Alaoui
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Amine Harit, 5 mois pour tout casser!

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Qui sont ces Lions dont la valeur a chuté en 2018?

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Vidéo. Benatia n'oubliera jamais le Mondial


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Voici les conditions du retour des tifos dans les stades

Tanger va-t-il éliminer le Zamalek?

Les réserves d’Infantino sur le Mondial 2030

Cristiano Ronaldo ou «Monsieur Finales»

Le mercato non prolongé cette année

La Coupe du monde des clubs au Maroc?

L’OCS ne paiera pour ses hooligans

Gerard Piqué, le futur président du Barça

La ville ocre, capitale du football mondial

Les arbitres marocains à l'heure de la high tech