Filinfo

Foot

Après le DHJ, le Raja refuse de jouer contre Zemamra

© Copyright : DR
Kiosque360. Les responsables du Raja de Casablanca ont refusé de jouer, lundi prochain, contre la Renaissance sportive de Zemamra, après avoir joué ce vendredi face au Raja Beni Mellal pour le compte de la 16e journée de Botola. Une décision qui ne va pas plaire à la LNFP.
A
A

Les tensions entre le Raja de Casablanca et la Ligue nationale de football professionnel (LNFP), présidée par le patron du Wydad de Casablanca, Saïd Naciri, ne sont pas près de s’estomper. Après avoir boycotté un match de Botola contre le Difaâ hassani d’El Jadida, les responsables des Aigles verts s’apprêtent à faire de même pour la rencontre qui oppose, lundi, le Raja à la Renaissance sportive de Zemamra, rapporte le quotidien Al Akhbar du weekend des 22 et 23 février.

Les dirigeants du Raja justifient leur refus de jouer contre Zemamra, lundi pour le compte de la dix-septième journée de Botola, par le fait qu’ils ont joué trois jours auparavant (vendredi) face au Raja Béni Mellal pour le compte de la seizième journée de Botola. Le Raja avance surtout la proximité de son match très important face au TP Mazembé, qui se jouera vendredi prochain, et qui entre dans le cadre du quart de finale aller de la Ligue des champions africaine.

Les responsables du Raja estiment qu’ils ne bénéficient pas d’assez de temps pour préparer cette rencontre capitale face au club congolais, d’autant que le match aller se jouera à Casablanca. Un match lors duquel le Raja doit l’emporter avec si possible un score assez large pour éviter toute surprise lors du match retour à Lubumbashi. La LNFP n’a pour l’instant pas réagi à la décision du Raja. Mais on en saura davantage lundi prochain.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous