Filinfo

Foot

Aucune sanction pour racisme contre Cagliari

© Copyright : DR
Kiosque360. La commission de discipline de la ligue italienne de football n’a prononcé aucune sanction à l’encontre du club de Cagliari et de ses supporters, pourtant coupables de cris racistes contre l'international italien de la Juventus, Moise Kean.
A
A

Le 2 avril dernier, le stade de Cagliari abritait un match entre l’équipe locale et la Juventus de Turin. L’enceinte a aussi été le théâtre d’un malheureux spectacle. Moise Kean, attaquant de la Juve âgé de 19 ans, avait été la cible de cris racistes alors qu'il célébrait son but qui assure la victoire aux siens.

En plus de l’attaquant italien, le milieu de terrain français de la Juventus, Blaise Matuidi, et le défenseur brésilien, Alex Sandro, avaient eux aussi été visés par des cris de singes lors de ce match de la 30e journée de la série A, comme le rappelle le site d’informations 20 minutes.ch. Sauf que la commission de discipline de la ligue italienne a vu autre chose. L’instance a rendu un jugement étonnant selon l’ensemble de la presse européenne. 

«Les chants en question étaient certes répréhensibles, mais n'avaient eu qu'une incidence limitée sur le déroulement du match», se justifie la commission de discipline de la ligue italienne. 

Pour rappel, Leonardo Bonucci, coéquipier de Kean et Matuidi, avait estimé que «la faute» était «partagée à 50-50» à la fin de la rencontre. «Moise n'aurait pas dû faire ça et le virage n'aurait pas dû réagir comme ça. Je pense que la faute est partagée à 50-50», avait déclaré le défenseur italien qui s’était même excusé auprès des supporters de Cagliari. Le coéquipier de Kean avait avoué plus tard qu'il avait parlé «de façon trop hâtive».

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous