Filinfo

Foot

Avis aux supporters marocains: faites attention aux "Draka"!

© Copyright : DR
Le "Draka" (combat en russe), phénomène de violence associé aux supporteurs russes avec son lot de casse et chaos organisé dans et en dehors du pays, avant et après les matches, va mettre à rude épreuve les forces de sécurité durant le Mondial 2018. Détails.
A
A
Afin de ne pas permettre à ce genre de public de gâcher le spectacle, de s'attirer les feux des projecteurs lors du mondial et surtout pour que les hooligans, de par leurs bagarres de masse généralement pré-arrangées, ne débordent pas au-delà de l’esprit sportif, les forces de l’ordre feront face à un test très difficile lors du Mondial russe, Coupe du Monde FIFA 2018.

Elles seront obligées d’utiliser tous les moyens répressifs et légaux pour empêcher le Draka, phénomène de violence associé aux supporteurs russes, de trouver droit de cité et, par conséquent, de ternir la réputation du pays, face à la volonté de Moscou d’enrayer ces phénomènes regrettables, sources de beaucoup de remous dans le sport russe ces dernières années et dans l’univers du ballon rond, surtout la consommation systématique des psychotropes.

Les images ayant fait le tour du monde des groupes de supporteurs russes, tchèques et croates lors du dernier championnat européen (2016), devenus "les héros" de batailles rangées, de vandalisme et de désolation, sont encore vivaces dans les esprits et ont marqué les amateurs du football tout autant que les profanes et que la sanction de l’UEFA de suspension avec sursis de la Russie accompagnée d’amende (150 mille euros) et de renvoi de supporteurs russes, suite aux violences d’après Russie-Angleterre (1-1), n’avait pas du tout reléguées en second plan.

Et les observateurs sportifs russes n’excluent pas de nouveaux rixes et violences entre supporteurs russes et d’autres pays dont les rivalités datent de nombreuses années, en particulier avec les Français et Anglais et ce, en dépit des mesures strictes prises par les autorités pour juguler ce phénomène d’autant que le "Draka" est difficile à éradiquer et à contrôler avec des acteurs convenant, secrètement, du moment et du lieu convenables pour leurs batailles rangées.

Selon des médias britanniques, des groupes d’Ultras anglais ont déjà dépêché en Russie des "éclaireurs" en reconnaissance pour recueillir les informations nécessaires sur leurs "collègues" russes en prévision des affrontements et du déclenchement de la "Troisième guerre mondiale" pour leur infliger, sur leurs terres, une "leçon inoubliable" tout en affirmant qu’ils ne craignent nullement l’éventuelle détention. Pour le "Daily Star", les supporteurs anglais veulent "faire vivre un véritable enfer" aux russes.

Par Le360 (avec MAP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Hooliganisme
Foot Hooliganisme

Cinq Tétouanais devant la justice pour incitation à la violence

Foot lutte contre la violence
Foot lutte contre la violence

Le gouvernement prépare un plan anti-hooliganisme

Foot Hooliganisme
Foot Hooliganisme

Un public indiscipliné encore une fois


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Non, il ne faisait pas “trop chaud” à Doha

Gullit ne comprend rien aux Marocains

Kiosque

Le coach «local» remonté contre Vahid

Les matchs en retard plombent la Botola

Verdict définitif ce jeudi sur WAC-EST

Belle leçon anglaise contre le racisme

Sursaut attendu lors du 4e match de Vahid

Tacle appuyé ce Banatia contre les Lions

L’USM Alger, sans le sou, jette l’éponge

Neymar ou l'éternel blessé

Le rapport financier du Raja serait erroné

Les Lions de l’Atlas célébrés à Oujda