Filinfo

Foot

Azaro vise la Coupe du Monde 2022

© Copyright : DR
Walid Azaro et Nabil Dirar étaient en conférence de presse ce matin à Marrakech avant les matches amicaux des Lions face au Burkina Faso et au Niger. Voici ce qu'il faut en retenir.
A
A

Walid Azaro et Nabil Dirar se sont exprimés devant la presse, ce matin, au Grand stade de Marrakech. Retenus dans la liste de Vahid Halilhodzic, ils doivent affronter le Burkina Faso, demain, puis le Niger mardi.

Le capitaine de Fenerbahçe a donné ses premières impressions au sujet de Vahid Halilhodzic, récemment arrivé à la tête des Lions de l’Atlas: "le coach nous a montré ce qu’il attendait de nous. Il est vraiment pointilleux. On s’entraîne bien et son objectif pour le moment c’est la qualification pour la Coupe du Monde. Il en parle beaucoup".

Dirar en ensuite évoqué la décevante CAN 2019 (élimination en 8es de finale face au Bénin) ainsi que son rôle, lui qui fait partie des cadres de cette sélection: "après la CAN on était très déçu comme tout le peuple. On était tristes. Tant que je peux courir et aider cette nouvelle génération, je le ferais. Je n’ai rien à prouver à 33 ans".

Dirar en ensuite comparé le nouveau coach au sélectionneur national sortant, Hervé Renard: "Vahid, c’est un autre homme. Il demande de la discipline, de la ponctualité et du respect. Pour le moment je ne vois que de bonnes choses chez Vahid".

Walid Azaro, lui, a parlé sur son grand retour en sélection. L’avant-centre d’Al Ahly (Égypte) ne rentrait pas dans les plans d’Hervé Renard et a manqué plusieurs grands rendez-vous: "tout joueur rêve de porter le maillot national, tout le monde fait beaucoup d’efforts pour être ici. Nous nous donnons à 100%. Mon rôle c’est de travailler pour représenter le Maroc au mieux".

Sujet de nombreuses critiques aux pays des Pharaons à cause de sa baisse de régime en ce début de saison, Azaro ne se laisse pas abattre: "si c’était un autre, il aurait baissé les bras vu la pression que je ressens en Égypte. Moi je travaille et j’essaye de progresser. Si j’ai une opportunité de représenter le pays, je le ferais".

Enfin, le joueur a évoqué son absence de la CAN 2019: "j’aurais voulu y être surtout que c’était en Égypte. Je vais me donner au maximum pour saisir ma chance au moment où elle se présentera. J’ai la CAN 2021 et la Coupe du Monde 2022 en ligne de mire".

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Info360. Poussé vers la sortie? Hadji répond

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Vidéo. Selon Benchikha, Halilhodžić a été "mal compris"

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Les plus gros flops du foot marocain


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Non, il ne faisait pas “trop chaud” à Doha

Gullit ne comprend rien aux Marocains

Kiosque

Les sportifs paieront l'impôt

Verdict du TAS en novembre pour WAC-EST

Feu vert pour le VAR en Botola

A joueurs ultra-payés, clubs puissants

Vers l’Ultime combat de Badr Hari

En 4 matchs, Vahid a testé 32 joueurs

Un Cityzen futur Lion de l'Atlas

N'golo Kanté interesse le Real

Le coach «local» remonté contre Vahid

Les matchs en retard plombent la Botola