Filinfo

Foot

Ben Malango pourrait retourner au Congo

© Copyright : DR
Kiosque360. Malgré sa présence à Casablanca avec le Raja, le transfert Ben Malango fait l’objet d’attaques du TPM qui considère que son joueur n’est pas libre de contrat. Le Raja a déjà lancé ses investigations pour être fixé sur le sort du joueur.
A
A

C’est l’imbroglio juridique du mercato. Le TP Mazembe ne compte pas lâcher son buteur Ben Malango qui s’entraîne avec le Raja dans la perspective de signer pour les Verts en attendant de régler les derniers détails avec le club congolais.

Mais selon Al Akhbar du 9 août, le TPM n’aurait jamais autorisé le transfert de son attaquant dont le contrat court jusqu'à 2021. Pourtant, le joueur et son agent affirment que le contrat avec le Raja sera légal puisque le joueur est libre de tout engagement.
.
Dès l’arrivée de Ben Malango au Maroc, le TP Mazembe a commencé à communiquer sur la «désertion» de son joueur qui aurait été abusé par des agents véreux qui se sont même permis de trafiquer la date de naissance du joueur.

«Vérification faite auprès de la Fecofa avant d’inscrire le joueur à la fédération royale marocaine de football, il a été constaté que Ben Malango est bel et bien lié avec le TPM jusqu’en 2021», a déclaré le TPM dans un communiqué.

Pour riposter, le Raja a mandaté un avocat brésilien pour vérifier les déclarations du TPM et Ben Malango, et déclaré ne plus se fier à l’agent du joueur et vouloir vérifier les déclarations du TPM et la Fédération congolaise de football.

Au cas où les déclarations du TPM s’avèrent, le Raja compte rompre le contrat avec le joueur qui a déjà signé un avant-contrat de trois ans, et recruter un autre attaquant pour renforcer le bloc offensif malgré la présence de Soufiane Rahimi et la nouvelle recrue Hamid Ahaddad.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous