Filinfo

Foot

Ben Malongo, l’autre match entre Raja et Mazembe

© Copyright : DR
Kiosque360. Le joueur congolais Ben Malango constitue toujours une pomme de discorde entre le Raja et le TP Mazembe, club d'origine du néo-rajaoui. Or ces deux clubs vont croiser le fer en quarts de la LDC africaine avec un match retour à Lumumbashi risqué pour Malango.
A
A

Une réunion a eu lieu entre les responsables du Raja de Casablanca et ceux du Tout puissant Mazembe, qui vont en découdre lors des quarts de finale de la Ligue des champions. Les deux parties ont discuté de l'épineux cas Ben Malongo. Ce dernier devrait pouvoir jouer en RDC, si le public de Lubumbashi, qui en veut toujours au "fugitif", se montre plus compréhensif.

En tout cas, il semble que le Raja de Casablanca et le TP Mazembe ont trouvé un terrain d’accord concernant la participation de Ben Malongo lors du quart de finale retour qui devra avoir lieu à Lubumbashi en République démocratique du Congo. Les dirigeants du Raja et du club congolais se sont réunis récemment au Caire pour discuter de ce cas, rapporte le journal Al Ahdath Al Magrhibia du weekend des 22 et 23 février.

Des dirigeants du Raja auraient profité de leur présence au Caire pour participer à la conférence sur la sécurité dans les stades, abritée par la Confédération africaine de football (CAF), en vue de renouer un dialogue avec les dirigeants du club congolais autour de la participation de leur ancien joueur, Ben Malongo, au match retour du quart de finale de la C1 africaine, affirme une source bien informée à nos confrères arabophones. Les dirigeants du TP Mazembe se seraient montré ouverts avec les dirigeants du Raja, poursuit la même source.

Les responsables du club congolais auraient en effet rassuré les dirigeants du Raja quant à la participation de Malongo au match retour, indiquant à leurs homologues marocains que le dossier (le litige entourant le transfert de Malongo au Raja, NDLR) est entre les mains de la FIFA et que Mazemble n’allait pas empêcher ce dernier de jouer à Lubumbashi. La même source indique que le litige persiste toujours entre les deux clubs, mais le fait qu’il soit entre les mains de la FIFA aurait permis aux deux clubs de trouver un accord.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous