Filinfo

Foot

Benzarti se sent trahi et humilié

© Copyright : DR
Faouzi Benzarti n’a pas digéré son limogeage du poste de sélectionneur de la Tunisie. Le technicien de 68 ans se dit trahi et humilié par ses dirigeants.
A
A

Trois mois seulement après sa nomination à la tête des Aigles de Carthage, Faouzi Benzarti a été démis de ses fonctions. L’ancien coach du WAC et du Raja n’a pas digéré la manière dont son aventure a pris fin, et il estime avoir été trahi par la fédération tunisienne de football.

Lire aussi: Urgent. Benzarti n'est plus sélectionneur de la Tunisie

“J’ai tout lâché au Maroc pour prendre les rênes de la sélection. Je n’ai même pas signé de contrat parce que je pense que c’est un devoir national. Ce limogeage est une insulte et un manque de respect à mon encontre”, a affirmé Benzarti sur les ondes de Mosaïque FM.

La Fédération tunisienne de football a donné quelques précisions sur les raisons du limogeage. Le porte-parole de la FTF a déclaré que la décision fait suite à l’évaluation du rendement de la sélection, des résultats obtenus et de la relation avec les joueurs.

A noter que la Tunisie a remporté ces quatre matchs éliminatoires de la CAN 2019, dont trois avec Benzarti, validant ainsi son billet pour le plus grand évènement sportif du continent africain.
 

 

 

Par Hajar Toufik
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Wydad de Casablanca
Foot Wydad de Casablanca

Voici comment Naciri veut remettre Benzarti en selle

Foot Wydad de Casablanca
Foot Wydad de Casablanca

Des huissiers de justice aux entraînements du WAC

Foot Wydad de Casablanca
Foot Wydad de Casablanca

Benzarti, le 7e entraîneur sous l’ère Naciri


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Le plan B de Naciri pour imposer Benzarti

Qui succédera au Raja de Casablanca?

HUSA-Raja, le choc du week-end

Neymar remonté contre la presse

La presse camerounaise sereine

Un week-end avec plusieurs finales

Naciri-Girard, place au duel juridique

Le Maroc n'a jamais battu le Cameroun

Dembélé, un mauvais locataire

Les coachs continuent à défiler au WAC