Filinfo

Foot

Brahim Diaz à Renard: "Je ne jouerai que pour l’Espagne!"

Brahim Diaz et le DTN de ManCity et ancien joueur de la Roja, l'Espagnol Txiki Begiristain. © Copyright : DR
Kiosque360. Le Maroco-Espagnol Abdelkader Brahim Diaz, approché récemment par Hervé Renard à Manchester, a décliné l’offre de porter le maillot marocain. Il a expliqué qu’il ne jouera que pour la seule équipe nationale d’Espagne, ou ne jouera pas.
A
A

Aujourd’hui âgé de 18 ans, Abdelkader Brahim Diaz, de mère espagnole et de père d’origine marocaine, né lui aussi en Espagne, joue actuellement sous les ordres de l’entraîneur catalan, Pep Guardiola, à Manchester City.

Formé à Malaga, il a déjà porté le maillot de l’équipe nationale d’Espagne des moins de 17 ans avec laquelle il a participé, en 2016, au championnat d'Europe U17 organisé en Azerbaïdjan. En trois matchs, il a marqué 3 buts lors de cette compétition. Régulièrement contacté, depuis quatre ans maintenant, par la Fédération royale marocaine de football qui lui offrait une sélection au sein du groupe des Lions de l’Atlas, Brahim Diaz semble avoir aujourd’hui fait son choix définitif.

Dans son édition de ce jeudi 14 décembre, le quotidien Al Massae rapporte que le sélectionneur national, Hervé Renard, a fait le déplacement à Manchester, dimanche dernier, en vue d’assister au derby local, qui faisait office de sommet de la Premier league, et prendre contact avec Diaz pour lui proposer de venir en renfort des Lions de l’Atlas, en prévision du prochain Mondial en Russie.

La rencontre entre Renard et Diaz a eu lieu en présence du père de ce dernier et de sa petite famille. Elle a été empreinte de franchise puisque les hôtes de Renard lui ont clairement fait savoir que l’actuel Cityzen a définitivement choisi de jouer pour la Roja espagnole. Et qu’il s’agirait d’une décision irreversible.

Al Massae explique la fermeté de Diaz par le fait qu’il n’est actuellement entouré, à Manchester City, que par des Espagnols, qu’il s’agisse des frères Guardiola, dont l’un est l’entraîneur du club et l’autre l’agent de Manchester City, ou du directeur technique du club, l’ancien international de la Roja, Txiki Begiristain. Ces trois hommes sont d’ailleurs à l’origine, en 2016, du transfert de Brahim Diaz vers Manchester City en provenance de Malaga. S’y ajoute que Manchester United ainsi que la Fédération espagnole de football accordent un très grand intérêt au très prometteur Abdelhader Brahim.

Par Mohammed Ould Boah
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Mais où es-tu passé, Hervé Renard?

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Pourquoi Renard est-il sorti du bois?

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Renard dit non à l'Algérie!


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Kiosque

La CAF fait le bilan de l’Afrique au Mondial

Joueurs africains: le niet de Lekjaâ

L’AG de la FRMF menacée de report

Les "petits défauts" de Kylian Mbappé

Le Raja retrouve ses sensations africaines

Macron confisque le sacre des Bleus

Le WAC déjà qualifié pour 2019?

El Haddad tiraillé entre Turquie et Golfe

Un trou béant dans le gazon

Azaro exige un gros salaire à Al Ahly