Filinfo

Foot

Carteron s’en va avec un gros chèque, Sellami arrive

© Copyright : DR
Kiosque360. Patrice Carteron a fini par être remercié par le Raja de Casablanca. Dédommagé, il cède sa place à Jamal Sellami qui aurait chômé moins d’un mois après sa séparation avec la FRMF.
A
A

L’aventure de Patrice Carteron avec le Raja de Casablanca a pris fin ce lundi. En cause, la dernière défaite du club face au Youssoufia de Berrechid. En réalité, il semble que les dirigeants du club casablancais attendaient juste une bonne raison pour se séparer du Français, comme nous le rapporte le quotidien arabophone Al Akhbar daté du 12 novembre.

Le président du Raja et ses équipes reprochent, entre autres, à Patrice Carteron son incapacité à battre le Wydad, surtout lors du dernier derby.

Le contrat du Français prévoyait, en cas de séparation unilatérale, que le Raja lui verse 1,2 million de dirhams. Cette somme correspond, pour rappel, à 3 mois de salaires. En plus de cela, Patrice Carteron aura aussi les primes des matchs gagnés cette saison qu’il n’avait jamais perçues. Il s’agit d’un montant de 180.000 dirhams.

Rapidement, le comité du club casablancais a annoncé la signature avec un nouvel entraîneur mais cette fois-ci, Jawad Ziyat a fait confiance à la compétence marocaine. Jamal Sellami, récemment viré par la FRMF, sera désormais sur le banc du Raja et son contrat court pour deux ans. Il sera suppléé par Youssef Safri, qui a déjà eu une première expérience sur le banc du Raja.

Le quotidien explique que le vainqueur du CHAN 2018 avec l'équipe nationale des locaux voulait au début un contrat de 3 ans, avant d’accepter la proposition du club.

Jamal Sellami était, il y a quelques jours, en contact avec l’Ittihad de Tanger, mais selon le club du détroit, le technicien aurait posé des conditions difficiles à honorer.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Raja de Casablanca
Foot Ligue des champions CAF
Foot Ligue des champions CAF

Suivez en direct AS Vita Club-Raja à 17H

Foot Ligue des champions CAF

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous