Filinfo

Foot

A cause de la couleur des sièges, Fès sans stade

© Copyright : DR
Kiosque360. Le choc de 2e division entre le MAS et le KAC, qui s’est joué dimanche au stade Hassan II de Fès, a connu de gros problèmes organisationnels, dus à l’étroitesse d’un terrain qui ne respecte pas les normes de sécurité. Mais alors pourquoi le Grand stade de Fès est-il toujours fermé?
A
A

Le stade Hassan II de Fès a rouvert ses portes ce weekend à l’occasion du choc de deuxième division entre le MAS et le KAC (Kénitra). Une réouverture qui ne s’est pas faite sans couacs à cause de nombreux problèmes liés notamment à la sécurité puisque ce petit stade ne respecte pas les normes organisationnelles les plus basiques, rapporte le quotidien Assabah du mardi 18 février

Suite à ces problèmes, de nombreux observateurs se demandent alors pourquoi le Grand stade de Fès, qui peut, lui, contenir jusqu’à 45.000 supporters, n’a toujours pas rouvert depuis 2018. Cette situation serait due, selon nos confrères arabophones, à une (non) décision du ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports et porte-parole du gouvernement, Hassan Abyaba, qui n’a pas encore tranché sur… la couleur des sièges qui seront posés sur les gradins du stade.

Le ministre aurait pu déléguer, comme cela se fait généralement dans ce cas de figure, à un de ses chefs de département la mission de prendre ce genre de décision, mais il faut croire, écrit Assabah, que 'Hassan Abyaba veut tout contrôler, y compris la couleur des sièges des gradins, mais il tient surtout à prendre son temps".

En tout cas, depuis septembre 2019, la SONARGES attend une réponse du ministre et, à ce jour, le stade est toujours fermé bien que des millions de dirhams aient été dépensés pour le réhabiliter. 

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous