Formulaire de recherche

CHAN 2018: la FRMF promet des primes alléchantes aux poulains de Sellami

Locaux A'

© Copyright : DR

Posté le 03/01/2018 à 23h24 par Mohammed Ould Boah (Mise à jour le 03/01/2018 à 23h34)

Kiosque360. La Fédération royale marocaine de football vient de dévoiler les primes que toucheront les joueurs locaux en cas de qualification au 2e tour d’abord, puis en quarts de finale du CHAN 2018. Une prime spéciale, non encore fixée, les attend également au cas où ils remporteraient le trophée.

La FRMF a décidé d’octroyer 200.000 DH à chaque joueur de l’équipe nationale des Locaux, au cas où les poulains de Sellami passent au 2e tour du prochain CHAN, prévu entre le 13 janvier et le 4 février 2018 dans quatre villes marocaines: Casablanca, Tanger, Marrakech et Agadir. Cette prime passera à 300.000 DH s’ils parviennent à se qualifier au dernier carré de cette compétition africaine.

C’est le quotidien Al Ahdath Al Maghribia, dans son édition de ce jeudi 4 janvier, qui divulgue ces chiffres qu’il dit tenir d’une source informée auprès de la FRMF. Le quotidien ajoute que Fouzi Lekjaa a promis une autre prime, non quantifiée mais qualifiée de plus conséquente, au cas où la bande de Jamal Sellami parvient à remporter le trophée africain sur ses terres.

Pour rappel, les joueurs locaux ont perçu l’année dernière deux primes de la part de la FRMF. L’une de 120.000 DH après avoir battu l’Egypte en matchs aller et retour en éliminatoires du CHAN, et l’autre de 250.000 DH pour leur qualification au CHAN. Tout ceci est intervenu bien sûr avant que le Kenya ne soit dessaisi de l’organisation du CHAN et son attribution au Maroc, qui devient un qualifié automatique.

La FRMF avait également versé deux primes en 2017 pour les poulains d’Hervé Renard : 300.000 DH pour leur qualification en quarts de finale de la CAN gabonaise, et 1 million de dirhams par joueur pour avoir arraché, à Abidjan, leur billet du Mondial 2018 en Russie.

Par ailleurs, et à moins d’une dizaine de jours du  coup d’envoi du CHAN, les stades de Marrakech et d’Agadir seraient à 100% prêts pour accueillir certains matchs de la compétition, alors que ceux de Casablanca (sanitaires surtout) et Tanger (éclairage) attendent toujours la fin des dernières retouches.

Posté le 03/01/2018 à 23h24 Par Mohammed Ould Boah