Filinfo

Foot

CHAN 2018: les 5 clés des Lions pour gagner

© Copyright : DR
Le CHAN 2018 débute ce samedi avec le match qui oppose les Lions de l'Atlas à la Mauritanie. Le Maroc, pays hôte, sera dans l’obligation de jouer pour le titre suprême. Sellami peut être confiant, car il a dans la main de belles cartes à jouer. La preuve par 5!
A
A

Pour le championnat d'Afrique des nations, Jamal Sellami a la chance d'avoir sous la main une liste de 23 joueurs compétitifs, stars de leurs équipes respectives en championnat. Si l'ambiance du vestiaire est saine, il n'y a aucune raison pour que les Lions de l'Atlas n’aillent pas au bout de la compétition. Car sur le papier, le Maroc est largement favori. Voici pourquoi…

Une défense 100% Raja
La charnière centrale de l'équipe nationale locale est composée de Badr Banoune, Jawad El Yamiq et le gardien Anas Zniti. Trois joueurs qui se connaissent bien et s'entendent mieux puisqu'ils évoluent toute la saison ensemble, au Raja. Les deux défenseurs centraux, qui sont également convoqués par Hervé Renard en équipe nationale A, seront suivis de très près par tous les recruteurs venus scruter les talents africains.

Anas Zniti et sa force de relance est également un point important dans le système de Jamal Sellami qui se base sur le jeu court. Très bon avec les pieds, il peut facilement relancer pour mieux construire. 

L'empire du milieu Berrahma-Saidi

La paire Mehdi Berrahma et Salaheddine Saidi est composée de deux des joueurs les plus réguliers en Botola, et aux profils différents. Saidi est utilisé par Sellami comme pur récupérateur, grand de taille et bon de la tête c'est aussi une menace aérienne une fois qu'il est "dans la boîte".

Quant à Berrahma, le capitaine de l'AS FAR est probablement le meilleur à son poste au sein de la Botola. Capable de tout faire (récupérer, relancer, construire et marquer), c'est le joueur clé du système du sélectionneur.

Le duo Bencharki-Hafidi fera des merveilles

Achraf Bencherki et Abdelilah Hafidi sont les deux stars du Wydad et du Raja. Les supporters des deux clubs casablancais auront le plaisir de voir leurs chouchous jouer ensemble. Un duo jeune, mais surtout complémentaire. Si Abdelilah Hafidi trouve les appels de Bencherki, les deux peuvent  faire mouche à chaque match.

Car si le premier a une vision de jeu hors du commun, il manque de solutions au Raja qui ne compte que sur Iajour devant, alors que le second, n'a pas de meneur de jeu derrière lui pour le servir au Wydad. En sélection, on attend avec impatience leurs combinaisons pour faire trembler les adversaires et nous faire saliver de plaisir.

L'expérience fait la différence

Avec un groupe composé à plus de 70 % de joueurs du Wydad, champion du Maroc et d’Afrique en titre, le FUS de Rabat, demi-finaliste de la Coupe de la CAF, du Raja, détenteur de la Coupe du Trône, les Lions de Jamal Sellemi devraient attaquer ce Championnat d’Afrique des Nations en pleine confiance. Les joueurs de Sellami possèdent une expérience notable, enviée par leurs concurrents du CHAN.

Les Nayef Aguerd, Walid El Karti, Zakaria Hadraf, Zakaria El Hashimi et autres Badr Boulahroud sauront guider à la perfection les plus jeunes vers le chemin de la victoire.

Les clubs marocains dominent l'Afrique

Depuis l’époque du grand Raja, qui a dominé la Ligue des champions vers la fin des années 90, les clubs vert et rouge se sont contentés des rôles de figurants dans les compétitions de la CAF.

Oui mais voilà, dans le royaume du foot les périodes se suivent et ne se ressemblent pas toujours. Cette année, le Wydad de Casablanca a remporté la Ligue des Champions et le Fath de Rabat a atteint le dernier carré de la Coupe de la CAF. Un retour au premier plan qui présage un bel avenir pour les Lions.

Par Nassim El Kerf
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Info360. Lekjaa veut faire revenir Benatia

Foot Mouloudia Dakhla
Foot Mouloudia Dakhla

Vidéo. Un amateur marocain fait comme CR7

Foot Stage de préparation
Foot Stage de préparation

Stage européen en vue pour les Lions de l’Atlas


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Mais pourquoi choisissent-ils le Maroc?

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Kiosque

La Cour des comptes scrute l'argent du sport

Le Raja cherche à renflouer ses caisses

La VAR bientôt dans cinq stades marocains

Offre stratosphérique de MBS pour Manchester

Le Caire ne plaît plus à Ahaddad

Le MAT veut traîner le Raja devant le TAS

La FRMF cherche match amical en Europe

Les Merengues ploient sous la crise

Une 5e journée de Botola étalée sur 3 jours

Le Maroc combatif aux JO de Buenos Aires