Formulaire de recherche

CHAN 2018. Maroc-Mauritanie: faux pas interdit pour les Lions

Locaux

© Copyright : DR

Posté le 13/01/2018 à 17h03 par Nassim Elkerf

Les Lions de l'Atlas entament le CHAN 2018 ce soir face à la Mauritanie (19h). À Casablanca, les hommes de Jamal Sellami ont l'occasion de bien démarrer la compétition qu'ils veulent remporter le 4 février prochain. Faux pas interdit, la victoire sinon rien !

Le CHAN débute ce soir avec le match Maroc-Mauritanie. Les Lions de l'Atlas ont l'occasion de bien débuter "leur" compétition, qu'ils se doivent de remporter, face à un adversaire huppé et devant le public casablancais. Si le stade rugit, il facilitera la tâche des Lions qui connaissent par coeur le complexe Mohammed V et son ambiance. 

Jouer la Mauritanie d'entrée est à première vue un bon tirage, mais il faut quand même rester sur ses gardes face à une équipe qu'on ne connaît pas du tout, issue d'un championnat qui se développe petit à petit sur le continent. C'est une équipe de jeunes joueurs de 21-22 ans, encadrés par des hommes d'expérience sous les commandes d'un jeune entraîneur qui a faim de titre. Corentin Martins est en poste depuis 2014, et il est en passe de construire une très belle génération de Mourabitounes. 

Jamal Sellami n'a pas le droit à l'erreur, et ne laissera rien au hasard. Pragmatique comme à son habitude, il alignera son équipes type, avec des joueurs d'expérience comme Salaheddine Saidi, Jawad El Yamiq ou encore Badr Banoune le capitaine. Cette équipe qui est en concentration depuis plus de deux semaines est de mieux en mieux rodée, avec des automatismes qui se développent et qui nous laissent entrevoir des belles choses pour ce CHAN joué à domicile.

Toutes les conditions sont réunies, et tout a été mis à disposition du staff technique pour réussir son tournoi, et remporter cette coupe d'Afrique des joueurs locaux. Un sacre qui viendrait consolider le formidable réveil du football marocain. Après la victoire continentale du Wydad et le retour historique en coupe du monde, un succès de l'équipe nationale locale serait une belle cerise sur le gâteau. 

Posté le 13/01/2018 à 17h03 Par Nassim Elkerf