Formulaire de recherche

CHAN 2018: que risque le Wydad?

Wydad à Dubaï

© Copyright : DR

Posté le 01/01/2018 à 20h32 par Fayçal Ismaili (Mise à jour le 02/01/2018 à 00h40)

Kiosque360. Les déclarations du coach du Wydad, Houcine Ammouta, sur son intention de ne pas libérer ses joueurs, convoqués pour le rassemblement préparatoire de l’équipe nationale des locaux en prévision du CHAN, pourraient lui valoir des sanctions de la part de la FRMF.

Alors que l’équipe nationale du Maroc des locaux entre en stage de préparation en prévision du Championnat d’Afrique des nations, qui aura lieu du 13 janvier au 2 février au Maroc, certains joueurs convoqués par Jamal Sellami ne pourront pas être disponibles en même temps que le reste de leurs coéquipiers.

Il s’agit des joueurs du Wydad, dont l’entraineur Houcine Ammouta a annoncé ne pas avoir l’intention de les libérer, rapporte le quotidien Al Massae du mardi 2 janvier.

Le quotidien s’interroge ainsi sur les conséquences que pourrait avoir la décision de Ammouta sur son club. Le règlement de la FIFA mais aussi celui de la Fédération royale marocaine de football imposent en effet à tous les clubs de libérer leurs joueurs convoqués par les équipes nationales, précise Al Massae. D’éventuelles sanctions pourraient donc s’abattre sur le Wydad dans le cas où ses joueurs ne sont pas libérés, estime le journal.

Mais au moment où Jamal Sellami a convoqué cinq joueurs du WAC, ce dernier devra disputer deux matchs en retard, le lundi 8 janvier contre la Renaissance de Berkane, et le jeudi 11 janvier contre le Kawkab de Marrakech. Les dirigeants du WAC estiment pour leur part être en droit de conserver leurs joueurs puisque le règlement de la FRMF permet à tout club de reporter ses matchs si trois de ses joueurs sont convoqués par des équipes nationales.

Posté le 01/01/2018 à 20h32 Par Fayçal Ismaili