Filinfo

Foot

CHAN: la compétition la plus imprévisible de la planète

© Copyright : DR
Kiosque360. Si les vainqueurs potentiels de la CAN sont chaque fois clairement identifiés, le futur vainqueur du Championnat d’Afrique des nations des joueurs locaux est difficile à prévoir. Pourtant, de l’avis des experts, le Maroc a le profil d’une sélection qui pourra réaliser l’exploit.
A
A

Les grosses cylindrées du football continental n’ont pas voix au chapitre pour remporter le CHAN. Et pour cause, seuls les joueurs évoluant dans un championnat local peuvent y participer. Une raison pour déjouer les prévisions sur les favoris et les outsiders, analyse SoFoot du 11 janvier.

«En général, les pays disposant de championnats assez forts et ayant peu de joueurs expatriés sortent du lot. Il suffit de regarder le dernier champion: la RDC s’appuie sur des clubs bien structurés, comme le TP Mazembe, où ça bosse bien et qui sont capables de conserver leurs joueurs de talent», analyse Claude Leroy, un vieux routard du football africain.

Une synthèse qui donne lieu à des pronostics imprévisibles pour le CHAN, puisque plus une nation a des joueurs expatriés, moins elle aura de chance de remporter la compétition. Il en ressort même une cartographie des puissances footballistiques locales africaines. Ainsi, les pays de l’Afrique de l’Est comme le Rwanda ont plus de chance de remporter le CHAN que les sélections d’Afrique de l’Ouest ou d’Afrique centrale, comme le Cameroun ou la Côte d’Ivoire, dont les meilleurs joueurs évoluent en Europe et arrivent à la compétition avec un effectif très faible.

À la question qui va remporter cette 5e édition du CHAN qui commence au Maroc ce samedi, les experts hésitent. Selon Claude Leroy: «Le Maroc a quand même une grosse équipe nationale... À voir comment ils abordent le tournoi. La Zambie dispose de clubs de qualité, l’Ouganda aussi». In fine, même si on a de la bouteille comme Leroy, le CHAN reste totalement imprévisible.

Par Fayçal Ismaili
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot roi Mohammed VI
Foot roi Mohammed VI

Les vainqueurs du CHAN félicités par le roi Mohammed VI

Foot Wydad de Casablanca
Foot Wydad de Casablanca

Botola: comment le Wydad est devenu le club le plus riche du Maroc

Foot CHAN 2018
Foot CHAN 2018

Le CHAN a coûté 80 millions de dirhams


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Corner. Task Force, tu ne tueras point!

Ce n’était pourtant qu’un match de foot

P’tit-pont. Mondial: le bonheur des quarts

Maroc 2026: le spot de la honte!

Hors jeu. Foot, c’est la guerre!

Soyons réalistes, demandons un miracle!

Kiosque

Le Maroc a gagné une équipe d’avenir

Les lions ont stressé le président portugais

Ça se gate entre Benatia et Hadji

Lions de l'Atlas: autopsie d'une élimination

Mondial 2030: Le Maroc en solo?

120 millions de dirhams pour le Mondial russe

Mondial 2018: le Maroc sort la tête haute

Mondial 2018: la VAR fait polémique

Ahadad officiellement au Zamalek

Portugal-Maroc, à quitte ou double