Formulaire de recherche

CHAN 2018, le volet sanitaire préoccupe les organisateurs

Supporters aux alentours du Complexe Mohammed V

© Copyright : Adil Gadrouz

Posté le 17/01/2018 à 21h32 par Ismail El Fassi (Mise à jour le 19/01/2018 à 13h34)

Kiosque360. Le ministère de la Santé et les organisateurs du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) ont pris toutes les précautions pour éviter toute contamination lors de la compétition.

Le Championnat d’Afrique des nations (CHAN) a débuté au Maroc samedi dernier et continuera jusqu’au 4 février prochain. Cela dit, il semblerait que des inquiétudes planent déjà, notamment par rapport au volet sanitaire. Selon le quotidien arabophone Al Akhbar, daté du 18 janvier, le Comité organisateur du CHAN craint que les supporters venus pour encourager leurs équipes soient porteurs de virus contagieux.

Les organisateurs ont principalement peur du virus Ebola, comme le signale le quotidien. C’est pour ces raisons que les équipes du ministère de la Santé sont sur le qui-vive depuis le début de la compétition. Des mesures préventives ont été adoptées pour avoir les bons réflexes en cas de contamination.

Ainsi, une trentaine d’ambulances ont été déployées dans les quatre villes qui accueillent les matchs du CHAN : Casablanca, Agadir, Tanger et Marrakech. Ces véhicules sont équipés afin de pouvoir apporter les soins si jamais une personne montre des signes de contamination. Une enveloppe de 400 millions de dirhams a été débloquée dans l’optique d’équiper toutes les ambulances.

Parmi les technologies acquises, un matériel qui peut détecter la présence du virus Ebola dans les aires. Cette machine permettra aux organisateurs de contrôler et limiter la propagation des virus. En plus des ambulances, les organisateurs ont déployé 8 hélicoptères dans chaque ville, pour les interventions à caractère urgent. Une source du quotidien explique, par ailleurs, que quelques délégations et supporters ont été examinées.

Posté le 17/01/2018 à 21h32 Par Ismail El Fassi