Filinfo

Foot

Contrat de Neymar: une clause libératoire de 222 millions d'euros, un salaire annuel de 30 M€ et un jet privé

© Copyright : DR
Le feuilleton Neymar est terminé. Le Brésilien a signé au PSG un contrat record avec une clause libératoire de 222 millions d'euros et un salaire de 30 M€. Voici ci-dessous les détails de ce contrat XXL.
A
A

Suite à sa signature au PSG, Neymar va toucher un salaire annuel de 30 millions d'euros. 15% de cette somme seront directement versés à son père, étant donné que c’est lui qui gère les intérêts sportifs de son fils. Autre avantage, le Brésilien devrait toucher diverses primes liées à ses matches joués et au nombre de buts inscrits.

Le jeune attaquant aurait un jet privé à sa disposition afin d’effectuer quelques aller-retour au Brésil dans les meilleures conditions, sans oublier aussi un certain pourcentage des bénéfices hôteliers des propriétaires qataris.

Un gros contrat donc pour Neymar qui quitte le Barca pour le PSG. Le club français va énormèment compter sur son nouvel attaquant pour pouvoir remporter le trophée de la Ligue des champions.

Par Hajar Toufik
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Mercato
Foot Mercato

Une star du Wydad vers l'Arabie saoudite?

Foot Mercato
Foot Mercato

Zlatan de retour à l’AC Milan?

Foot Mercato
Foot Mercato

La Juventus fixe le prix de Benatia


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Des à-côtés de Maroc-Cameroun

Le Maroc va à la CAN 2019

Les ambitions de Bounou deviennent réalité

Le foot anglais abat les barrières sexuelles

Le plan B de Naciri pour imposer Benzarti

Qui succédera au Raja de Casablanca?

HUSA-Raja, le choc du week-end

Neymar remonté contre la presse

La presse camerounaise sereine

Un week-end avec plusieurs finales