Filinfo

Foot

Côte d’Ivoire-Algérie, la guerre des monstres

L'Ivoirien Wilfried Zaha et l'Algérien Adam Ounas. © Copyright : DR
L'Algérie, grande favorite de la CAN 2019, est opposé à la redoutable Côte d’Ivoire, aujourd'hui à 17 heures à Suez pour une place en demi-finale. Ce choc au sommet est aussi une revanche du quart de finale de la CAN 2015 remporté par les Ivoiriens.
A
A

L’Algérie est opposée à la Côte d’Ivoire, ce soir à 17 heures au Stade Suez, en quarts de finale de la CAN 2019. Les Verts, qui impressionnent depuis le début du tournoi égyptien, affrontent de surprenants Éléphants pour une place dans le dernier carré.

Ces deux nations se connaissent bien, elles se sont rencontrées 7 fois en phases finales de la CAN depuis 1968. La Côte d’Ivoire a gagné 3 fois contre 2 pour l’Algérie et 2 nuls.

"Verts" de rage

De leur superbe victoire contre le Sénégal à la punition qu’ils ont infligé à la Guinée, les Fennecs semblent rrésistibles dans cette CAN 2019. C’est la seule équipe qui ne compte que des victoires à son actif contre le Kenya (2-0), le Sénégal (1-0), la Tanzanie (3-0) et la Guinée (3-0). Au total, neuf buts marqués avec cinq buteurs différents, zéro encaissé…

Il faut dire que depuis l’élimination surprise des Lions de l’Atlas en 8es de finale face au Bénin, et la sortie prématurée elle aussi de l’Égypte au même stade de la compétition (0-1 contre l'Afrique du Sud), le tournoi semble tendre les bras à l'Algérie.

Pour cette affiche contre le vainqueur de la CAN 2015, les Fennecs seront fortment soutenus. En effet plusieurs milliers de supporters algériens sont attendus au Stade de Suez cet après midi.4 vols spéciaux ont notamment décollé d’Alger hier soir.

L’état d’esprit de cette équipe algérienne est probablement sa plus grande qualité. "Ça ne coûte rien d'être ambitieux, même si les objectifs sont très élevés. Il se peut qu'on ne les atteigne pas, mais on fera le maximum pour ça", déclarait récemment Djamel Belmadi en conférence de presse.

L'Algérie, qui court après une victoire en Coupe d'Afrique depuis 1990, est dans d'excellentes dispositions pour redorer son blason, mais devra pour cela se défaire d'un adversaire qui l'a sortie de la CAN il y a quatre ans au stade des quarts de finale.

Des Éléphants en trompe l’œil

Depuis le début du tournoi, la Côte d'Ivoire alterne le bon et le moins bon, jamais le très bon. Cette équipe, qui domine peu ses adversaires a, par exemple, perdu contre le Maroc (défaite 1-0 en phase de poules) et eu du mal à se débarasser du Mali (victoire à l’arrachée 0-1) en huitième de finale. Mais alors que se dresse devant elle son plus grand défi, la sélection ivoirienne ne redoute pas l'adversité: "L’Algérie est une bonne équipe, mais, cela ne nous fait pas peur puisque chaque équipe vient avec ses qualités. Pour ceux qui évoquent notre victoire (NDLR : 3-1) face à l’Algérie en 2015, je dis que beaucoup de choses ont changé quatre ans après", explique Ibrahim Kamara, le sélectionneur ivoirien.

Capable de créer la surprise à tout moment grâce à ses talents offensifs, la Côte d'Ivoire n'a pourtant réellement brillé que face aux modestes Namibiens en phase de poules (1-4). Contre un Algérie qui n'a pas encore encaissé le moindre but, les Gradel, Zaha, Cornet ou autre Kodjia ont l'occasion de déjouer les pronostics, et peu importe la manière: "Depuis le début de la compétition, l'Algérie a montré que c'est une équipe forte en défense et en attaque. On verra ce que le match va donner et nous saurons si elle pourra répéter ses matches précédents. Le plus important dans un match de football c'est de gagner pour pouvoir avancer. Il y a des équipes qui ont mieux joué, et elles ne sont plus là" déclare Max-Alain Gradel. Le ton est donné!

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Algérie
Foot Algérie

Vidéo. Voici pourquoi le derby d'Alger n'a pas eu lieu

Foot CHAN 2020
Foot CHAN 2020

Belmadi avec les Fennecs face aux Lions de Ammouta

Foot Ligue des champions CAF
Foot Ligue des champions CAF

Les Algériens craignent le Raja, un peu moins le Wydad


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Non, il ne faisait pas “trop chaud” à Doha

Gullit ne comprend rien aux Marocains

Kiosque

Le rapport financier du Raja serait erroné

Les Lions de l’Atlas célébrés à Oujda

Tout est à refaire, selon Vahid

Beckham a flairé le filon Mbappé

Où se jouera Maroc-Mauritanie?

Divorce entre Fathi Jamal et Raja

La Botola aura ses bientôt ses retraites

L’OIT s’invite au Mondial 2022

Poker menteur autour de Hamdallah

Le TAS examinera les preuves du WAC