Filinfo

Foot

Davide Astori n’est pas mort dans son sommeil

© Copyright : DR
Une nouvelle expertise sur la mort de l’ancien défenseur de la Fiorentina, démontre que ce dernier est mort en éveil d’une accélération cardiaque.
A
A
Une nouvelle expertise sur le décès de l’international italien Davide Astori est venu remettre en cause les premières conclusions sur sa mort.

La première conclusion en mars dernier privilégiait la mort durant le sommeil, les nouvelles précisions démontrent que la mort du défenseur italien est due à une accélération du cœur. Si au début, l’autopsie avait révélé un ralentissement du cœur durant le sommeil, les spécialistes prouvent, aujourd’hui, qu’il y a eu une accélération du cœur.

Par conséquent, ils pensent que si Davide Astori n’était pas seul, il aurait pu être sauvé. "Je peux juste dire que le dossier est ouvert. Quand le travail sera terminé, on décidera si poursuivre l'enquête ou l'archiver", a déclaré le procureur d'Udine aux médias.

Pour rappel, le joueur de la Fiorentina s’est éteint en mars dernier à l’âge de 31 ans. Il souffrait, apparemment d’une tachycardie qui n’a pu être décelée et soignée.
 

Par Kamal Mountassir
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Racisme
Foot Racisme

Le Sénégalais Kalidou Koulibaly victime de racisme

Foot Décès
Foot Décès

Rétro 2018: ils nous ont quittés cette année

Foot Rachid El boussairi
Foot Rachid El boussairi

Le Raja perd sa boîte noire, Rachid El Boussairi


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Voici les conditions du retour des tifos dans les stades

Tanger va-t-il éliminer le Zamalek?

Les réserves d’Infantino sur le Mondial 2030

Cristiano Ronaldo ou «Monsieur Finales»

Le mercato non prolongé cette année

La Coupe du monde des clubs au Maroc?

L’OCS ne paiera pour ses hooligans

Gerard Piqué, le futur président du Barça

La ville ocre, capitale du football mondial

Les arbitres marocains à l'heure de la high tech