Filinfo

Foot

Délocalisations en série, à quoi joue la CAF?

© Copyright : DR
La CAF a retiré la CAN 2019 au Cameroun, en promettant au pays de Paul Biya de lui accorder l'organisation en 2021. Ce qui, de fait, décale l'organisation des futurs tournois pour la Côte d'Ivoire et la Guinée. À quoi joue Ahmad Ahmad?
A
A

Décidément, Ahmad Ahmad veut chasser toute trace restante de Issa Hayatou au sein de la Confédération africaine de football. Le président sortant et son comité exécutif ont initialement confié l'organisation des prochaines Coupes d'Afrique au Cameroun à la Côte d'Ivoire et à la Guinée, mais les récentes décisions ont tout changé.

La CAF dans une impasse

En retirant l'organisation de la Coupe d'Afrique des Nations 2019 au Cameroun, Ahmad Ahmad continue de se faire "des ennemis" au pays d'Issa Hayatou, qu'il a battu aux éléctions il y a plus d'un an. En guise de consolation, c'est la CAN 2021 (prévue en Côte d'Ivoire) qui reviendra au Cameroun, alors que le pays des Eléphants devra attendre 2023. La Guinée, elle, doit patienter jusqu'en 2025 pour abriter la compétition.

Désormais ce sont 24 équipes qui se disputeront la couronne africaine au lieu de 16. Une décision prise il y a quelques mois, et après l'attribution des CAN 2019, 2021, 2023. Les pays organisateurs se trouvent dans l'obligation d'augmenter leurs budgets et le nombre de leurs infrastructures pour respecter le nouveau cahier des charges de la CAF. 

Autre changement, la Coupe d'Afrique se joue maintenant en été, les compétitions interclubs débutent dorénavant en septembre-octobre au lieu de février...

Depuis son arrivée à la tête de la CAF, Ahmad Ahmad bouscule les lignes au sein de l'organisation. La confédération suit ce qui se passe ailleurs dans le monde et les changements viennent dans la lignée de la révolution initiée par Gianni Infantino à la FIFA.

Nouvel ordre mondial du football

En quelques années, Sepp Blatter (FIFA), Issa Hayatou (CAF), Michel Platini (UEFA), Mohammed Bin Hammam (AFC) ont quitté leurs postes pour être remplacés par des hommes qui partagent semble-t-il, la même vision du "football du futur". Au delà de l'intégration de l'arbitrage vidéo, Infantino, Ahmad Ahmad et Ceferin (UEFA) ont tous dit oui à l'ajout de nations dans leurs compétitions majeures. 

Ainsi, le Mondial se jouera désormais à 48 équipes, l'Euro est passé à 24 lors de l'édition 2016 et la CAN a suivi le même chemin. Qui dit plus d'équipes, dit plus de revenus mais la FIFA préfère avancer le terme de "globalisation du football" pour permettre même aux plus petites nations du foot, de découvrir et s'intéresser à ces compétitions qui semblaient inaccessibles. 

Mais en Afrique, à l'exception de l'Afrique du Sud et du Maghreb, rares sont les  pays capables d'accueillir un tournoi à 24 équipes. À terme, à l'image de la Coupe du Monde, la Coupe d'afrique des Nations sera organisée conjointement par deux ou trois pays.

 

 

 

 

Par Nassim Elkerf
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Exclu360: le Maroc n'organisera pas la CAN

Foot Supercoupe de la CAF
Foot Supercoupe de la CAF

Vidéo. Supercoupe à Doha? la CAF a tranché!

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Aucun candidat déclaré pour la CAN 2019!


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

L’officialisation de Benzarti en cours

L’Afrique du Sud s’active pour la CAN 2019

Doha sort le chéquier pour Raja-ES Tunis

Les Lions du Cameroun privés de CAN 2019?

Raja-ES Tunis à Radès ou à Doha?

Le dossier du Maroc pour la CAN 2019 est prêt

Détournement de fonds à la fédé de basket?

Trop chers footballeurs

Vers la fin du conflit Garrido-Safri?

Qui pour remplacer Fakhir?