Filinfo

Foot

Deux ans et demi de prison pour le frère de Messi

© Copyright : DR
Le frère aîné de Lionel Messi, Matias, a été condamné hier à deux ans et demi de prison avec sursis, pour port illégal d’arme à feu.
A
A

Lionel Messi régale, son frère aîné déçoit. Matias a été condamné à deux ans et demi de prison avec sursis après avoir été arrêté en novembre 2017 en possession d’une arme de poing alors qu’il ne disposait d’aucune autorisation.

Le procès s’est tenu hier devant le tribunal de la ville natale de la Pulga, Rosario. "Nous n'avons pas pu déterminer si le port d'arme était à des fins illicites. Il a été condamné à une peine deux ans et demi de prison avec sursis. Il s’est engagé à ne pas commettre de nouveaux délits pendant quatre ans", a déclaré le procureur Lucas Altare, lors d'une conférence de presse.

Ce n’est pas sa première. Le frère de Leo a déjà été comdamné en 2015 pour la même cause. Mais apparemment en Argentine le sursis n'a pas la même vocation qu'ailleurs quand on s'appelle Messi.

Par Kebir Bhyer
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Justice
Foot Justice

50 jours de prison pour un ex de la Juventus

Foot Italie
Foot Italie

Un champion du monde en prison

Foot Hooliganisme
Foot Hooliganisme

Vidéo. 3 ans de prison pour un hooligan romain


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Où va l'argent du football?

La menace de trop contre Fakhir

Le Hassania d'Agadir parle leadership

Vers un 6e Ballon d’or pour Ronaldo?

C'est parti pour les coupes de la CAF

Maroc-Cameroun, ça se prépare

Banzarti de retour au Wydad?

Au Barça, la politique gêne le foot

Alami débloque un budget pour les JO 2020

500 millions de dirhams, c'est le coût de la VAR